Habillage fond de site

Manon Vaurs et Florent Chevalier, sacrés meilleurs pâtissiers du Fenua

dimanche 22 avril 2018

C'est Manon Vaurs qui a remporté le concours de pâtisserie en catégorie espoir, avec sa pièce montée colorée au couleurs du heiva, représentant une vahine dansant le ori Tahiti. ( crédit photo: Elénore Pelletier)

C’est Manon Vaurs qui a remporté le concours de pâtisserie en catégorie espoir, avec sa pièce montée colorée au couleurs du heiva, représentant une vahine dansant le ori Tahiti. ( crédit photo: Elénore Pelletier)


C’est Manon Vaurs qui remporte le concours de pâtisserie de Polynésie française en catégorie « espoir », qui s’est déroulé jeudi. Côté professionnel, les résultats ont été plus serrés. C’est finalement Florent Chevalier, pâtissier à l’Intercontinental Tahiti resort de Faa’a qui décroche la première marche du podium. Il est suivi de près par Clémence Bailly, pâtissière au Four seasons de Bora Bora.

 

C’est Manon Vaurs qui remporte le concours de pâtisserie de Polynésie française en catégorie « espoir », qui s’est déroulé jeudi ; Cet élève de terminal bac professionnel Boulangerie- pâtisserie du lycée hôtelier de Tahiti  a émerveillé le jury avec sa pièce montée en forme de vahine dansant le ori Tahiti. Elle est la première candidate à avoir terminé dans les temps sa réalisation.

Une présentation originale, une technique maitrisée, des saveurs en bouche très appréciées du jury, notamment sa crème coco- passion : Elle rafle la première place du podium dans toutes les catégories : technique, esthétique et dégustation. Elle est d’ailleurs la seule candidate à avoir eu l’audace de colorer le caramel de ses  choux en rouge et vert pour rappeler les costumes de Heiva, thème imposé pour le concours.

Pourtant, la demoiselle doutait de sa performance, à la sortie de l’épreuve. « J’ai eu un petit souci durant le concours puisque la fleur en sucre que j’ai réalisée pour la chevelure de ma vahine est tombée et il a fallu que je la rafistole tant bien que mal. Ma pièce monté ne correspond pas tout à fait le résultat attendu, car j’ai oublié pas mal d’éléments de décoration à cause du timing trop serré », confiait t’elle un brin déçue.

En dehors du titre de meilleur pâtissier « espoir », la jeune fille remporte également tout un lot d’équipements de cuisine professionnels qui lui permettra  de poursuivre sa passion le plus longtemps possible. Et cerise sur le gâteau : Après l’avoir repéré au cours de l’épreuve, le parrain de l’évènement Cédric Grolet qui n’est autre que le chef pâtissier de l’hôtel Le Meurice, à Paris lui a proposé de poursuivre ses études en alternance dans son établissement ; une aubaine pour cette toute jeune étudiante qui se destine à une grande carrière.

Côté professionnel, les résultats ont été plus serrés. C’est finalement Florent Chevalier, pâtissier à l’Intercontinental Tahiti resort de Faa’a qui décroche la première marche du podium. Florent a d’ailleurs époustouflé le public avec une mise en scène spectaculaire de son travail, faite de branchages, de sable et des pierres de Tahiti.

« Je suis assez content de ce que j’ai pu produire. La principale difficulté a été pour moi de respecter le timing imposé ; d’autre part, ce n’était pas évident de driver quelqu’un qui ne connaît pas tes recettes, ni même ne sait ce que tu as l’intention de faire, mais fort heureusement, j’ai eu une super commis qui s’est mis à fond avec moi dans l’épreuve et tout s’est bien déroulé », confiait il à la sortie du concours.

Les professionnels étaient soumis à quatre épreuves : la première consistait à réaliser un gâteau de voyage à l’ananas, la seconde, à réaliser un entremet à base de chocolat blanc, la troisième, à réaliser des savarins servis à l’assiette et la quatrième était une épreuve surprise, au cours de laquelle les  candidats devaient concevoir une recette originale et gourmande à base d’un panier surprise.

Florent Chevalier a eu la chance d’être soutenu par le chef pâtissier de l’établissement dans lequel il travaille pour élaborer les recettes qu’il a présenté vendredi lors du concours. Il a ainsi proposé au jury un gâteau de voyage aux couleurs acidulées, un entremet au chocolat blanc avec un crémeux passion et une gelé framboise, et des savarins  mangue, fraise et gingembre, imbibé d’un sirop rhume- mangue- citron vert, accompagnés de salade de fruits et d’une quenelle de sorbet mangue.

« Le panier surprise ne m’a pas déstabilisé, car je fonctionne beaucoup à l’instinct. J’adore ce type d’exercice ;», confiait-il à la presse à la sortie de l’épreuve.

Son titre de meilleur pâtissier de Polynésie française lui permet de remporter un billet aller- retour pour la métropole et un stage avec Cédric Grolet, à l’hôtel Le Meurice.

Clémence Bailly, pâtissière au Four seasons de Bora Bora arrive en deuxième position avec  une présentation très appréciée du jury et un entremet couleur bleu lagon qui n’a laissé personne indifférent.

Quant au président du jury, il a apprécié les belles couleurs, les belles formes, les innovations sur les présentations et affirme que els résultats sont très réussis. Cependant, il  note un manque de propreté et un manque d’organisation  des candidats en cuisine. Il regrette également ne pas avoir eu de révélation côté dégustation. « Il manque la petite touche pep’s qui fait « wouhaaaa » dans la bouche », explique t’il, même s’il reconnaît que le niveau de pâtisserie est élevé au Fenua.  

 

Elénore Pelletier

2

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

French Bee, compagnie aérienne low cost, enchaîne les retards, annulations ou “problèmes techniques”. Pour vous :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete