Habillage fond de site

12e édition du Hura Tapairu : une première soirée réjouissante

vendredi 25 novembre 2016

 

6-fen-6-jh-hura-tapairuC’est parti pour la douzième édition du Hura Tapairu. La première soirée de ce concours de danses traditionnelles s’est tenue jeudi soir au Grand théâtre de la Maison de la culture en présence d’environ 700 spectateurs. Parmi eux, le président du Pays, Edouard Fritch, et le ministre de la Culture, Heremoana Maamaatuaiahutapu.

« Seuls huit groupes étaient inscrits la première année. Cette année, ils sont 27 en lice. Ce projet un peu fou s’articule autour d’une équipe formidable de la Maison de la culture et d’un jury dont les membres étaient très jeunes lorsqu’on a commencé. La règle, c’est d’avoir moins de 35 ans. Le jury de base est toujours là et notre reine mère est Vanina Ehu, la vraie présidente du jury. Le Hura Tapairu est un tremplin pour le Heiva, pour les groupes de danses », confie Heremoana Maamaatuaiahutapu.

Le succès du Hura Tapairu repose certes sur les participants mais aussi sur la présence des spectateurs. Certaines soirées sont presque à guichet fermé. Jeudi soir, six formations étaient en lice.

L’ouverture fut assurée par les Tamarii Na Taa Motu e Pae, formé par des élèves de l’internat du lycée polyvalent de Taravao. Ce groupe d’élèves provient des cinq archipels polynésiens. Le chef de groupe est Gerry Picard et celui de l’orchestre, Francis Tuahine.

Le second groupe, Ia Ora Na Tahiti, se présentait pour la première fois, en catégorie Mehura. Il a été fondé en 2011 sous la responsabilité d’Eva Grouazel avec, pour chef d’orchestre, Charles Ariipeu.

Le troisième groupe était un poids lourd du Heiva, le groupe Te Maeva de Coco Hotahota. En 2004, le groupe a remporté le premier prix et, cette année, trois petites formations à l’intérieur de Te Maeva se sont inscrites. Jeudi soir, c’était la formation dite Te Maeva 2 qui était en lice. Les 13 danseuses ont présente le thème Te Taurea Vahine à travers quatre chansons. La chef d’orchestre est Mareva Wong Sing.

Le quatrième groupe était Kurahei, de Winko Viriamu, avec un thème : Te Ora (La vie). Fondé en août 2013, il se présentait pour la première fois au Hura Tapairu en catégorie Mehura. Les douze danseuses ont évolué sur scène à travers trois chants avec Weever Viriamu en chef d’orchestre.

Le cinquième groupe était Te Hono Hura Nui dirigé par Maeva Temarii. Une école née à Los Angeles en 2009, puis en 2010 à Tahiti. Son créateur est Anthony Tirao.

La dernière formation était le groupe Hei Tahiti Tane Ma’ohi de Tiare Trompette. On ne présente plus ce groupe, crée en 2004, le seul ayant remporté trois fois le grand prix du Hura Tapairu. Cette année, la formation présente deux groupes à l’occasion de cette douzième édition. Hier soir avait lieu la deuxième soirée du Hura Tapairu.

 

De notre correspondant JH

 

 

Ce vendredi soir sur scène

-Tamarii Papetoai

-Manohiva Mehura

-Hine

-Temaeva 3 

-Tahiti Hura

1-fen-6-jh-hura-tapairu  2-fen-6-jh-hura-tapairu 3-fen-6-jh-hura-tapairu 4-fen-6-jh-hura-tapairu 5-fen-6-jh-hura-tapairui

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

À l'approche de Noël, êtes-vous attentifs à la qualité des jouets achetés ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete