Habillage fond de site

135 millions de francs d’économies d’ici 2024

jeudi 2 février 2017

mireille garnier

Mireille Garnier, la directrice de cabinet de Marcel Tuihani. (© Jennifer Rofes)


Lundi, une loi du Pays portant sur un dispositif d’incitations financières au départ volontaire des agents administratifs de l’assemblée de la Polynésie française a été publiée au Journal officiel.
Ce dispositif, valable jusqu’au 30 mars, s’adresse aux personnes âgées de 50 ans qui exercent depuis au moins cinq ans une fonction à l’assemblée. Il a pour objectif de réduire la masse salariale de l’institution qui compte aujourd’hui 119 agents.

Par cette mesure, l’assemblée cherche à mieux maîtriser ses dépenses de fonctionnement mais aussi à diminuer le nombre d’agents d’exécution au profit d’agents de conception et d’encadrement. “Nous sommes dans le cadre d’une réorganisation des services de l’assemblée. Nous avons trop de personnels de catégorie C et D par rapport à ceux de catégorie A”, explique Mireille Garnier, la directrice de cabinet de Marcel Tuihani. En effet, les agents de catégorie A ne représentent que 15 % des effectifs contre 55 % pour les agents des catégories C et D.

 

Trois agents de catégorie A à recruter

 

C’est d’ailleurs pour cela que les agents d’encadrement ne sont pas concernés par la mesure d’incitation au départ à la retraite car l’objectif de l’institution est de pouvoir recruter trois agents de catégorie A supplémentaires. “Nous avons besoin de personnes plus qualifiées pour venir en soutien aux élus dans leur fonction délibérative et législative car leur mission est d’élaborer, examiner et adopter des lois de Pays et des délibérations. La fonction d’analyse et d’assistance juridique et technique aux représentants mérite donc d’être développée”, a ajouté Mireille Garnier.

Sur l’ensemble des agents que compte l’assemblée, 108 personnes sont touchées par ce dispositif d’incitations financières au départ volontaire proposé. Celui-ci prévoit le versement d’une indemnité correspondant à 50 % des salaires que l’agent percevrait s’il restait en poste jusqu’à son âge limite d’activité, fixé à 60 ans dans le statut de la fonction publique de l’assemblée. Une indemnité plafonnée à 24 mois de rémunération, le dernier salaire versé servant de base.
Une dizaine d’agents ont déjà manifesté leur intérêt. Un chiffre qui correspond à ce qu’attendait l’institution car cela lui permettrait, selon Mireille Garnier, de réaliser 135 millions de francs d’économies. “C’est une économie sur la durée que nous avons lissée jusqu’en 2024”, a-t-elle précisé.

 

Jen.R.

Orianne Obrize
3
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Samedi se tient l’élection de Miss France. Selon-vous Miss Tahiti sera :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete