Habillage fond de site

Bannière sur-titre PI

Encore 150 élèves du secondaire à la recherche d’une place

mardi 29 août 2017

collège henri hiro

(© archives LDT)

Ils avaient principalement demandé une place dans un lycée professionnel, par exemple, pour aller en CAP en bac pro. D’autres avaient des CAP et souhaitaient continuer en bac pro. Ils ont échoué leur baccalauréat et voulaient redoubler dans le même établissement. Des espoirs et des souhaits affichés dès le mois de juin mais qui ont été déçus.

« C’est un problème de place. Quand il y a eu les commissions d’affectation dans les lycées professionnels, il n’y a pas eu de places pour tout le monde et il y a forcément un lot de jeunes qui se retrouvent sans solution”, explique Anne-Valérie Gaudot, la coordinatrice de la Mission de lutte contre le décrochage scolaire.

Un recensement pas encore exhaustif, réalisé auprès des établissements ayant refusé des élèves ou au centre d’information et d’orientation, fait ainsi état de 150 jeunes qui ne sont pas retournés sur les bancs de l’école depuis près de deux semaines.

Et pourtant, tous les établissements n’affichent pas encore complet.

Une différence entre l’offre et la demande qu’une session d’information et d’orientation va tenter de combler aujourd’hui, sur le terrain de sport de la DGEE, à Pirae.

Accueillies par la ministre de l’Éducation, les familles des “sans lycée fixe” vont, à partir de 8 heures, être reçues individuellement par un conseiller d’orientation.

Ce dernier aura à sa disposition l’ensemble des places vacantes, hélas inférieures au nombre d’élèves n’ayant pas trouvé encore un lieu où apprendre et se former. Les familles pourront ainsi reformuler des vœux parmi les places vacantes.

Demain matin, les chefs d’établissement se réuniront à la DGEE pour examiner ces vœux.

“L’objectif étant d’éponger toutes les places vacantes. La demande de la ministre est qu’au moins toutes les places post-troisième en CAP et bac pro soient remplies à la fin de cette journée”, précise Anne-Valérie Gaudot.

La journée concerne essentiellement des élèves de lycée, mais peut aussi concerner des collégiens et des élèves de CJA, de MFR ou de Cetad.

Après un entretien et une consultation du dossier scolaire et avoir fait jouer les élèves prioritaires, un choix sera fait et sera communiqué dès demain.

En général, ceux qui n’auront pas trouvé de place se sont souvent distingués par leur manque d’implication dans leur parcours scolaire en étant souvent absents. Une seconde chance leur sera toutefois offerte par le biais de la Mission de lutte contre le décrochage scolaire, qui débutera à partir du 4 septembre.

F.C.

45
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

C'est la semaine de la mobilité, dans votre quotidien, faites-vous des gestes comme :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete