Habillage fond de site

212 équipes ont fait le triathlon des entreprises, endeuillé par la mort d’un participant

mercredi 2 mai 2018

1 Départ CAP

Pour la deuxième année consécutive, le Triathlon des entreprises s’est déroulé sur le stade de la commune de Arue. Au total, 212 équipes, toutes issues des différentes entreprises du fenua, se sont alignées au départ de cette épreuve en relais. Les vainqueurs de cette 28e édition sont Tutea Degage, Toanui Gobrait et Clayton Ellis représentants la commune de Faa’a. C’est aux alentours de 8 heures, après un briefing concis et précis, que le coup de sifflet a été donné pour les coureurs. Sur ce terrain-là, Abderrahman Ouiazem et Tutea Degage ont été les plus affûtés sur les 5 km de course à pied. Les vététistes se sont ensuite attelés à un parcours de 15 km. Comme chaque année, la Fédération tahitienne de triathlon (FTTri) n’a pas fait dans la dentelle, puisqu’elle n’a pas oublié de placer les difficultés habituelles propres au triathlon des entreprises. Les participants ont donc eu droit au passage ardu en VTT sur la plage de Taaone. Menée par Toanui Gobrait suivi de près par Laurent Guerrero, l’épreuve du vélo s’est terminée quasiment en simultanée pour les deux gaillards. Les deux nageurs de leur équipe, Clayton Ellis et Marine Céran-Jérusalémy, ont donc pris le relais à peu près en même temps. Au terme de 500 mètres de natation, c’est finalement le nageur de Faa’a, Clayton Ellis, qui a préservé sa légère avance, permettant à son équipe composée de Tutea Degage et Toanui Gobrait, représentant la commune de Faa’a, de remporter cette 28e édition du Triathlon des entreprises. En deuxième position, c’est le trio mixte, Abderrahman Ouiazem-Laurent Guerrero-Marine Céran-Jérusalémy, qui s’est imposé devant une équipe du lycée Paul-Gauguin composée de Mathieu Morel, Kilian Jezequel et Rick Bonnefin.

 

Une épreuve également “pour le fun”

 

Si certains étaient là pour la gagne, d’autres avaient décidé de s’inscrire “pour le fun”, histoire de réaliser une épreuve en collectif. “Avec le boulot, on a aligné deux équipes cette année. C’est une épreuve sympa et ça nous permet de nous retrouver pour partager d’autres moments que les heures de travail”, a confié une employée de bureau.

Du côté de la fédération, la volonté était d’inciter les salariés à s’inscrire plus facilement. “Le Conseil fédéral et l’ancien cadre technique, Éric Zorgniotti, voulaient éviter la course open. On ne voulait pas qu’une fois encore, il y ait deux courses dans la course”, a confié Achille Blondel, cadre technique de la Fttri.

Paris tenu donc pour les organisateurs puisqu’au total, près de 650 compétiteurs se sont engagés sur cette édition 2018.

Vaitiare Pereyre-Gobrait

 

Un participant décède d’un arrêt cardiaque

Un participant du Triathlon des entreprises a été victime d’un malaise cardiaque, hier, alors qu’il participait à l’épreuve de natation. Transporté d’urgence à l’hôpital de Taaone, il a finalement succombé. En sa mémoire, Jean-Michel Monnot, président de la Fédération tahitienne de triathlon, compte créer un prix spécial en son nom sur la prochaine édition. La Dépêche de Tahiti adresse ses sincères condoléances à la famille endeuillée par ce drame.

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Selon vous, quelle troupe remportera le Heiva i Tahiti cette année en Hura Tau :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete