Habillage fond de site

Le 29 juin, “jour de deuil” pour le Tavini

lundi 2 juillet 2018

Plus de 300 personnes se sont rassemblées autour des cadres du Tavini huiraatira. (© Damien Grivois)

Plus de 300 personnes se sont rassemblées autour des cadres du Tavini huiraatira. (© Damien Grivois)

Comme chaque année, le Tavini huiraatira a organisé une cérémonie à la stèle de Faa’a dédiée à la mémoire des soldats tahitiens tombés en 1844 lors de combats contre l’armée française. Un cortège s’est d’abord constitué à partir de 17 heures à la mairie de Faa’a autour du tavana Oscar Temaru, puis une marche aux flambeaux a débuté en direction de la stèle.

Arrivés sur place, les marcheurs ont participé à un rassemblement de plus de 300 personnes, autour des cadres dirigeants du parti indépendantiste : Tony Géros, Richard Tuheiava, Minarii Galenon, Désiré Tokoragi… ainsi que Myron Mataoa que l’on avait pourtant vu participer aux réunions publiques du Tahoera’a durant la campagne électorale pour les territoriales.

Le Tavini n’a jamais cessé de le répéter : pour lui le 29 juin est un jour sombre, puisqu’il symbolise la date d’annexion de Tahiti à la France, “par la force”. L’île était l’objet d’une concurrence entre missionnaires protestants (britanniques) et catholiques (français). Devançant les Anglais, un officier de marine, l’amiral Dupetit-Thouars, imposa en 1842 le protectorat de la France à la reine Pomare IV.

Le 29 juin 1880, Pomare V, fils et successeur de la reine Pomare, céda finalement ses droits à la République française, laquelle créa avec Tahiti et les autres îles et archipels une nouvelle colonie. Pour illustrer cette histoire jugée méconnue des Polynésiens, le Tavini a organisé un petit spectacle mettant en scène les chefs marquisiens confrontés à la pression de l’administration française, estimant que jamais ils n’avaient véritablement compris les enjeux, puisque tout était rédigé en langue française. “Notre pays n’a pas été donné, il a été pris par les armes, et il y a eu des mouvements de résistance dans tous les archipels. Le 29 juin est un jour de deuil” insiste le parti indépendantiste qui réclame que la France réponde aux décisions de l’Organisation des Nations Unies et engage un processus de décolonisation.

 

Damien Grivois

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

French Bee, compagnie aérienne low cost, enchaîne les retards, annulations ou “problèmes techniques”. Pour vous :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete