Habillage fond de site

Le 29-Juin, jour de fête ou de deuil

lundi 1 juillet 2019

Côté animation, la commune de Moorea a assuré le show avec une chorégraphie ‘ori canard. (© Christophe Cozette)

Côté animation, la commune de Moorea a assuré le show avec une chorégraphie ‘ori canard. (© Christophe Cozette)


Le 29-Juin, un jour de liesse

Le Hiva vaevae a réuni près de 3 000 spectateurs et plus de 11 300 défilants. Censé fêter l’autonomie, ce défilé, qui souhaite se rendre populaire, a célébré “la paix, la joie et la fête”. En attendant, qui sait, un jour plus consensuel afin de réunir les indépendantistes.

Plus de 11 300 Polynésiens, sur les 11 500 prévus, ont défilé, samedi dernier, durant un peu plus de deux heures, sur l’avenue Pouvana’a a O’opa, pour célébrer l’autonomie, au grand dam des indépendantistes pour qui, ce jour de “paix, de joie et de fête”, est “un jour de deuil” (lire ci-dessous). Le comité organisateur (Cofa) avait œuvré depuis deux mois à la mise en place d’un défilé populaire du Hiva vaevae et des animations qui ont donc eu lieu
mer de Papeete et les jardins de Paofai.

Ces derniers ont littéralement été pris d’assaut par des milliers de personnes, venus entre amis ou en famille profiter de la kyrielle d’animations mises en place, alors que près de 3 000 personnes étaient venues voir défiler les dizaines d’associations, principalement sportives.

Une chorale de jeunes enfants de Papeari a chanté l’hymne polynésien et la Marseillaise, comme s’est réjoui le ministre de l’Économie verte, Tearii Alpha, seul ministre-maire à tomber la veste pour défiler auprès de sa commune, devant les officiels, avant de les rejoindre à nouveau.

 

Moorea et son ‘ori canard

 

Après les hymnes, les dis- cours présidentiels ont été prononcés par une étudiante à Science-Po, plaçant ainsi volontairement cette célébration sous le signe de la jeunesse. Auparavant Miss et Mister, suivis des officiels avaient regagné leurs places respectives. Puis vient l’heure des décorations. Ils étaient sept – Dominique Marghem, Pauline Niva, Georges Kelly, Sandrine Attia, Charles Tateria et Michel Gay – à être décorés dans l’Ordre de Tahiti Nui, pour bons et loyaux services rendus.

Le défilé s’est mis en branle aux alentours de 15 heures. Plus de 11 300 personnes ont défilé, costumés ou non, petits comme grands réunis derrière une banderole ou un simple panneau, par association, commune, service officiel ou non.

Si Papeete l’a emporté avec près de 2 000 défilants, Moorea a assuré l’animation avec une chorégraphie de ‘ori canard de haut vol, qui n’a pas manqué d’amuser le public. Côté classe, c’est sans aucun doute les femmes des Australes, toutes coiffées d’un chapeau tressé, qui remportent la palme du plus beau costume.

Ce défilé, réglé comme du papier à musique tout en laissant la place nécessaire à la liesse, s’est terminé aux alentours de 17 heures, devant un président du Pays, ravi.

“Ce n’est pas se montrer, c’est se noyer, être avec les autres pour qu’ensemble, on puisse jouir d’un petit moment de joie et de paix”, a savouré Édouard Fritch, venu en famille, rêvant même à haute voix d’un Hiva vaevae de Papeete à Faa’a (lire encadré). Ce qui ne l’a pas empêché de se positionner sur les récentes mises en examen de deux chefs de service, dans l’affaire JPK.

 

Christophe Cozette

 

édouard fritch

 

Un autre 29-Juin commémoré à Faa’a

Des chants ont démarré dès 16 heures, à la mairie de Faa’a. Une chorale qu’a rejoint le maire à son arrivée, aux alentours de 17 h 30. (© Christophe Cozette)

Des chants ont démarré dès 16 heures, à la mairie de Faa’a. Une chorale qu’a rejoint le maire à son arrivée, aux alentours de 17 h 30. (© Christophe Cozette)

Le parti indépendantiste a commémoré “son” 29-Juin, samedi dernier, à Faa’a. Pour le Tavini, cette date est surtout celle de l’annexion de Tahiti par la France, en 1880. Plusieurs centaines de personnes se sont réunies à Faa’a.

“La vérité est ailleurs”. Ce n’est un mystère pour personne, la date du 29 juin est un jour de deuil pour le Tavini. Une cérémonie s’est déroulée à Faa’a, après le défilé de l’avenue Pouvana’a, samedi dernier, à la stèle de Tavararo pour rappeler aux Polynésiens “la vraie histoire”, selon Vanina Crolas, nouvelle secrétaire générale du parti indépendantiste. “Cette journée commémore l’annexion de notre pays par la France, le 29 juin 1880, après une période de guerre qui a démarré au lendemain du protectorat”, assure l’intéressée, comme le stipulent également les livres d’histoire (lire encadré).

 

“Un jour de deuil ”

 

“Le 29 juin est un jour de deuil pour notre pays”, pour les indépendantistes alors qu’il est un jour de “paix, de joie et de fête” pour les autonomistes.

Pour le leader indépendantiste Oscar Temaru, maire de Faa’a, “la vérité est ailleurs” et elle “finira toujours par l’emporter”, a t-il confié, peu avant de se rendre à la stèle.

Les différentes délégations du Tavini sont parties, à pied, de la mairie de Faa’a à 18 heures, Oscar Temaru en tête. Prières, chants, discours, moments de recueillement, ont accompagné un dépôt de gerbes pour rendre hommage aux souverainistes morts au combat en 1844. Près de 300 personnes ont participé à ces deux heures de “deuil”.

 

Christophe Cozette

 

temaru 29 juin ENC ANNEXION

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Édouard Fritch veut que les personnes hospitalisées après un accident qu'ils ont causé, sous l'empire de l'alcool ne soient pas pris en charge par la CPS. Pensez-vous que ce soit une bonne mesure ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete