Habillage fond de site

2nd tour des territoriales : des tractations Tahoeraa-Tavini mais trois listes

jeudi 26 avril 2018

10 Pas d'alliance!

“Il n’y aura pas d’alliance”. Cette phrase, depuis trois semaines, tourne en boucle dans les bouches de Gaston Flosse et d’Oscar Temaru. Et puis hier, à l’occasion des dépôts des listes des candidats pour le second tour des élections territoriales, voilà qu’à nouveau, on entend parler de tractations, de réunions et de votes en comité restreint pour savoir si oui ou non le Tahoera’a et le Tavini s’associent pour contrer la progression d’Édouard Fritch. Les protagonistes n’étant plus à un mensonge près, ils ont tout de même tenté. Une initiative qui serait venue de Chantal Galenon, ex-représentante Tahoera’a qui, aujourd’hui, court sous les couleurs bleues du Tavini.

Hier, Étienne Chimin tout d’abord pour le Tavini, puis Gaston Flosse lui-même sur un Facebook live du Tahoera’a, confirmaient que des discussions s’étaient tenues. “Le bureau exécutif du Tahoera’a a voté à l’unanimité pour ce rapprochement avec Oscar Temaru”, déclarait Gaston Flosse depuis son fauteuil. “Si tu (Oscar Temaru, NDLR) demandes un scrutin d’autodétermination, le Tahoera’a va te soutenir”, expliquait le “vieux lion”. Dans le marchandage, Gaston Flosse a proposé le statut de Pays associé à Oscar Temaru, qui l’a refusé. “On a plus parlé de l’indépendance que d’un programme.” Dans les tractations, Oscar Temaru a alors proposé à Gaston Flosse que le Tahoera’a se prononce pour l’indépendance. “Il n’en est pas question” a alors rétorqué le président du mouvement. “C’est devenu une maladie chez lui. Cela va à l’encontre de la population alors qu’il est soutenu par l’État.”

Quelques heures plus tôt, toujours sur Facebook live, Moetai Brotherson, forcément au courant de ces discussions entre les deux loups de mer de la politique locale, publiait lui aussi une vidéo (qu’il a retirée depuis) pour tordre le cou à la rumeur d’alliance.

Gaston Flosse poursuit pourtant : “Nous étions déçus que le Tavini ne donne pas suite car nous pensions pouvoir nous mettre d’accord sur notre programme sur les plus petits dans notre pays. (…) Nous pensions qu’il accepterait. L’indépendance a prévalu sur les intérêts de la population.” De fait, le Tavini a déposé sa liste à 15 heures, hier, au haut-commissariat, suivi deux heures et demie plus tard par le Tahoera’a. Les deux partis seront donc adversaires pour ce second tour et tenteront chacun de rassembler le plus possible autour d’eux, surtout auprès des abstentionnistes, pour tenter de barrer la route à un Édouard Fritch bien placé. Reste à savoir comment la population et les militants du Tahoera’a et du Tavini vont prendre cette nouvelle tentative d’alliance.

Bertrand Prévost

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete