Habillage fond de site

4 000 paroissiens à la cérémonie d’ouverture des 500 ans de la Réforme

lundi 30 octobre 2017

En tête du cortège, le staff du comité des 500 ans de la Réforme. (© John Hiongue/LDT)

En tête du cortège, le staff du comité des 500 ans de la Réforme. (© John Hiongue/LDT)


L’Église protestante Maohi commémore, cette année, les 500 ans de la Réforme sur trois sites de la commune de Pirae. Samedi dernier, dans l’après-midi, a eu lieu, au stade Pater Te Hono Nu, à Pirae, la cérémonie d’ouverture. Les festivités durent sur quatre jours avec, au programme aujourd’hui, du sport.

L’Église protestante Maohi (EPM) organise les festivités liées aux 500 ans de la Réforme. Le 31 octobre 1517, Martin Luther aurait placardé sur les portes de l’église de la Toussaint de Wittemberg, ses 95 thèses condamnant violemment le commerce des indulgences pratiqué par l’Église catholique, et plus durement encore les pratiques du haut clergé, principalement de la papauté.

Il va créer une nouvelle pensée et surtout un nouveau courant religieux en fondant le protestantisme.

C’est cette naissance que les protestants du monde entier fêtent.

“Ce n’est pas qu’un événement du passé. C’est un événement important pour nous, pour resserrer nos sources, nos liens. 46 % des Polynésiens sont des jeunes et le combat est rude. L’avenir de ce pays passera par l’agriculture et la pêche”, évoque Claudino Mahaa, président des jeunes du deuxième arrondissement.

Pour sa part, le président de l’EPM, Taaroanui Maraea, s’est adressé à la jeunesse : “Jeunes, il faut devenir des femmes et des hommes responsables, il faut construire l’unité de l’Église et de nous remettre en question tout le temps. Notre travail n’est pas là pour diviser mais pour construire l’unité.”

 

Arrondissements en communion

 

La célébration du 500e anniversaire de la Réforme protestante a débuté par l’accueil des arrondissements. Celui du premier (côte est de Tahiti), du deuxième (côte ouest de Tahiti) et enfin celui du septième (Papeete) au stade Pater.

Au plus fort du rassemblement, 4 000 paroissiens, venant de tout Tahiti, ont répondu présent. Parmi les personnalités, le président du Pays, Édouard Fritch, qui, en tahitien, a souligné l’importance des protestants en Polynésie.

Quelques tavana de différentes communes étaient assis à la tribune  officielle, ainsi que l’ancien président du Pays, Gaston Flosse.

Le défilé de la jeunesse protestante rassemblée sous la bannière des 500 ans a donné le ton à cette cérémonie d’ouverture.

Un flash mob des trois arrondissements regroupés sur le terrain de football a permis d’offrir un spectacle grandiose aux spectateurs depuis leur siège.

Après les discours des officiels, l’inauguration des stands artisanaux a eu lieu.

Samedi soir, la soirée culturelle, autour des chants traditionnels interprétés par les jeunes de moins de 30 ans des trois arrondissements, a battu son plein. Pour organiser les quatre jours liés aux 500 ans de la Réforme, l’église a pu mettre en place un comité de pilotage.

La journée d’aujourd’hui, au stade Pater et au stade de la Fautaua, est placée sous le signe du sport. L’événement prendra fin vers 21 heures par des remerciements et l’annonce du programme de la journée du lendemain par Vaitea Legayic, paroissienne.

Tout le monde peut assister au spectacle, mais il sera primordial de comprendre le tahitien car l’essentiel se fait dans cette langue, la langue officielle de l’EPM. 

De notre correspondant J.H.

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Selon vous, quelle troupe remportera le Heiva i Tahiti cette année en Hura Tau :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete