400 contrats d’assurance invalidés le 26 octobre

    jeudi 20 octobre 2016

    Un courtier en assurance  de la société CEAT conseillait la compagnie d’assurance Enterprise Insurance  Company PLC qui a fait  faillite. Ainsi certains assurés pourraient se retrouver  à souscrire à nouveau une assurance pour leur voiture.

    Un courtier en assurance de la société CEAT conseillait la compagnie d’assurance Enterprise Insurance Company PLC qui a fait faillite. Ainsi certains assurés pourraient se retrouver à souscrire à nouveau une assurance pour leur voiture.

     

    La société Enterprise Insurance Company PLC sera prochainement mise en liquidation. Cette compagnie d’assurance, basée à Gibraltar, était conseillée en Polynésie française par le courtier en assurance de la société CEAT.
    Le 26 octobre, toutes les personnes qui ont souscrit une assurance dans cette compagnie devront changer d’assureur. Une passation de dossier qui pourrait se faire dans la douleur pour certains.
    La CEAT, courtier en assurance, qui sous-traitait ses assurances automobiles dans cette compagnie improbable du sud de l’Espagne, devrait désormais contacter tous ses clients pour leur proposer de nouvelles compagnies d’assurance pour assurer leurs biens.
    Selon des estimations, 400 contrats d’assurance, principalement pour des véhicules, ont été souscrits. Le problème dans cette liquidation judiciaire, c’est que les contrats déjà souscrits et payés auprès de la société Enterprise Insurance Company PLC sont perdus.

    En gros, quelqu’un qui venait de renouveler son contrat, qui l’a payé en intégralité sans mensualiser, à tout perdu et est désormais quitte pour souscrire un nouveau contrat ailleurs.
    De plus, si une personne ayant souscrit un contrat dans cette société de Gibraltar est en litige sur un sinistre type accident de voiture, cette personne risque aussi de tout perdre.
    En effet, dans ce type de fermeture de sociétés, un fonds de garanti est ouvert, mais il ne garantit que le paiement sur la responsabilité civile, c’est-à-dire les dégâts corporels ou matériels faits à autrui. Si, dans le sinistre, sa propre voiture s’est retrouvée très endommagée, même garantie tous risques, la réparation sera à sa charge.
    Selon nos informations, certains contrats souscrits à la société Enterprise Insurance Company PLC auraient déjà été transférés sur une autre compagnie, la Mutuelle de Moselle.
    Pour les autres, les clients ont désormais le choix de partir d’eux-mêmes sur une autre assurance, ou de suivre le courtier local, qui est finalement, lui aussi, victime de cette mésaventure ibérique.

    Bertrand Prévost

        Edition abonnés
        Le vote

        Selon vous, que faudrait-il faire pour améliorer les transports en commun ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete