Habillage fond de site

43 doctorants présentent leurs travaux de recherche au grand public

jeudi 27 avril 2017

doctoriales de l’université

L’an passé, Oihana Latcher, étudiante en 3e année de doctorat, avait remporté le prix de la meilleure présentation orale. Le prix
de la meilleure perspective de valorisation économique et culturelle avait été remis à Patrick Seurot, en 4e année de doctorat.
Quant au meilleur poster, il avait été remis à Maheata White. (© DR)

 

Il y a du nouveau du côté des doctoriales organisées à l’Université de la Polynésie française (UPF). Pour cette neuvième édition, tous les doctorants effectuant leurs travaux de recherche en Polynésie française pourront y participer, qu’ils soient inscrits ou non à l’UPF. Ainsi, les doctoriales de l’UPF deviennent, cette année, les doctoriales de Polynésie française.

“Concrètement, cela veut dire que les étudiants du Centre de recherche insulaire et observatoire de l’environnement (Criobe), qui sont généralement inscrits soit à Paris soit à Perpignan, peuvent participer aux doctoriales, par exemple, mais aussi tout autre doctorant qui travaille sur le territoire…”, explique Alban Gabillon, directeur de l’École doctorale du Pacifique.
Sur les 43 doctorants participant, cette année, à l’événement, ils seront d’ailleurs cinq à venir du Criobe et un à être inscrit à l’Université de Limoges.
Une fois que l’information aura bien circulé, on peut espérer voir le nombre de doctorants non issus de l’UPF s’agrandir.

L’École doctorale du Pacifique étant commune à l’UPF et à l’Université de Nouvelle-Calédonie, des étudiants calédoniens sont invités tous les ans à venir présenter leurs travaux à Tahiti.
Ce sera le cas, cette année, pour Pauline Palmas, qui exposera ses recherches sur l’impact de l’introduction du chat haret felis s. catus dans l’archipel calédonien et sur ses conséquences sur l’environnement.  

 

Vulgarisation auprès du grand public

 

Les doctoriales auront lieu cette année du 2 au 4 mai, dans l’amphi A3 de l’UPF. Cette manifestation à caractère scientifique et publique est obligatoire pour tous les doctorants de l’UPF.
Elle consiste en une présentation orale de 20 minutes, suivie de 10 minutes de questions pour les étudiants inscrits en 2e et
3e années de thèse et de la présentation d’un poster en 5 minutes pour les étudiants en 1re année.

Peuvent y assister tous ceux qui le souhaitent, l’objectif de cet événement étant est de porter à la connaissance du grand public la nature des recherches menées à l’UPF et dans l’ensemble du territoire.
C’est également l’occasion pour les jeunes chercheurs de valoriser leurs travaux  et de se faire connaître auprès d’employeurs potentiels.
Par ailleurs, cette manifestation permet aux étudiants de s’entraîner à présenter leurs recherches à l’oral, chose qu’ils auront à faire pour leur soutenance de thèse, mais aussi tout au long de leur carrière pour ceux qui se destinent à être chercheurs. Pour beaucoup, ce sera d’ailleurs la première fois qu’ils seront confrontés à ce type d’exercice.

Seule petite difficulté propre aux doctoriales : tous devront faire un effort de vulgarisation dans l’exposé de leurs travaux, car le public présent sera issu  d’horizons très différents.
Pour pimenter le tout, une compétition amicale a été mise en place pour récompenser les meilleures présentations. Un jury composé de treize personnes – chercheurs, chefs d’entreprise, représentants d’institutions, maîtres de conférences… – aura la lourde tâche de départager les candidats.

Trois prix seront alors décernés : celui du meilleur poster, d’une valeur de 70 000 F, qui sera attribué par l’entreprise Robert Wan à un doctorant de 1re année, celui de la thèse offrant la meilleure perspective de valorisation économique et culturelle, d’une valeur de 100 000 F, remis par Tahiti Fa’ahotu, et c’est la société EDT qui allouera le prix de la meilleure présentation orale d’une valeur de 200 000 F. Ces deux derniers prix sont d’ailleurs exclusivement réservés aux doctorants de 2e année et plus.

 

É.P.

 

Capture d’écran 2017-04-27 à 10.25.24

Orianne Obrize
5
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Le Pays a lancé l'opération "plage propre", vous sentez-vous concernés ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete