Habillage fond de site

Les 46 locataires du domaine Amo à Papara, invités à régulariser leur situation

vendredi 18 août 2017

Les 46 locataires espéraient obtenir leur bail, mais il n’en est rien. (© Charles Taataroa)

Les 46 locataires espéraient obtenir leur bail, mais il n’en est rien. (© Charles Taataroa)


Les locataires du domaine Amo ont signé une convention avec la Direction des affaires foncières pour échelonner le règlement de leurs loyers impayés. Ce n’est qu’une fois ces sommes acquittées que leur nouveau bail leur sera officiellement remis. Le ministre des Affaires foncières, Tearii Alpha, a indiqué que le Pays ne pouvait éponger leurs dettes.

Le ministre des Affaires foncières, Tearii Alpha, a rencontré, hier matin, les 46 locataires du domaine Amo, situé à Papara, dans le quartier Lucky, au PK 36, côté montagne.

La rencontre a eu lieu dans la salle du conseil municipal de la mairie, en présence du maire Putai Taae.

Après les discours d’usage, les 46 locataires ont été invités à signer une convention avec la Direction des affaires foncières (DAF) pour échelonner le paiement de leurs loyers, en particulier les impayés des cinq dernières années.

Une fois les sommes acquittées, ils recevront officiellement leur nouveau bail pour une durée de 9 ans renouvelable. Ils ont un an pour régulariser leur situation. Mais en attendant, ils continueront à occuper leurs parcelles.

Dans son discours, Tearii Alpha a indiqué que le Pays ne pouvait éponger leurs arriérés pour éviter un recours en justice.

Pourtant, les locataires espéraient le contraire. La plupart ont arrêté de payer leur loyer depuis plus de dix ans, ce qui les a placés dans une situation illégale.

Pire encore, certains ont même construit des habitations en dur alors qu’ils n’en avaient pas le droit car ils occupaient un lot agricole.

 

Constructions autorisées par d’anciens maires

 

D’autres ont même obtenu la construction de fare OPH (maisons anti-cycloniques de l’Office polynésien de l’habitat) avec l’autorisation des anciens maires de la commune de Papara.

En 2016, le président du Pays, alors en charge du ministère de l’Agriculture, avait initié un travail allant dans le sens de la régularisation de la situation de chacun.

Des rencontres ont eu lieu, notamment avec la participation des agents du Service du développement rural (SDR), qui ont dressé la liste des 46 locataires.

Certains pensaient hier obtenir leur bail, une fois la convention de l’échelonnement de leurs arriérés signée.

D’autres disaient vouloir repartir sur de nouvelles bases, espérant que le Pays allait éponger leurs arriérés. Ils devront pourtant payer les cinq dernières années comme prévu par la loi.

À l’heure où nous mettions sous presse, on ignorait combien avaient pu régulariser leur situation et obtenir le fameux sésame pour lancer ensuite des projets.

CT

 

 

7
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Samedi se tient l’élection de Miss France. Selon-vous Miss Tahiti sera :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete