4e édition de la Nescafé Star – Les huit finalistes connus

lundi 24 août 2015

Tout pour la musique. À l’instar de France Gall, les 12 demi-finalistes de la quatrième édition de la Nescafé Star, qui s’est tenue sous un ciel clément, dans les jardins de la mairie de Papeete, samedi dernier (et diffusé jeudi 27 août et jeudi 3 septembre sur TNTV, partenaire comme La Dépêche de Tahiti de l’événement), ont tout donné, pour la musique, leur passion.
Ils – et elles – étaient 112 à se présenter aux trois sessions de casting organisées courant mai, 50 furent retenus pour participer aux sélections finales, 14 d’entre eux ont participé à l’aventure (pour la première filmée et diffusée à la télévision comme les émissions du même type sur les chaînes nationales) Nescafé Star.
Deux candidats ont quitté l’aventure lors du concert privé, diffusé sur TNTV, face à un petit public, le 13 août. Ils étaient 6 tane et six vahine, devant plus de
1 500 spectateurs, samedi soir, à tenter leur chance, pour accéder à la grande finale, prévue à To’ata, le 19 septembre.
Pour cela, les candidats devaient interpréter deux titres sur scène, en alternance, à savoir un hit local et un hit international.
Certains pouvaient également compter sur leurs fans, venus en force, avec ou sans banderole. À l’applaudimètre, c’est sans doute Ugo et Fred, qui comptaient le plus d’aficionados.

Quatre candidats éliminés
Ils ont effectué, lors des dix des 16 semaines de formation professionnelle, près de 45 heures de répétitions et 55 heures de coaching vocal, promulgués par Gaby Cavallo, “le mécanicien de la voix” (lire La Dépêche de Tahiti du 31 juillet).
Ce dernier, samedi soir, assis non loin du jury ou près de la scène, mimait à gorge déployée, les candidats, ses poulains en quelque sorte, comme en cours, afin de libérer leur voix pour qu’elle donne tout ce qu’elle a dans le coffre.
Et du coffre, il y en avait. Le jury, composé d’Aude Pasquier (gérante d’NRJ et Rire et Chansons Tahiti), Jansé Wesson (auteur-compositeur) et les deux “anciens”, Guy Laurens et Andy Tupaia, deux artistes qu’on ne présente plus, avaient fort à faire.
Les deux derniers, même s’ils se sentaient “moins jeunes” samedi soir (lire réactions), ont pris un grand plaisir à écouter puis départager les candidats, tous plus ou moins du même niveau, tous comme leurs deux acolytes du jury.
Le sérieux mais aussi la bonne ambiance étaient de mise dans ce jury d’un soir. Réglée comme une horloge suisse, logique puisque filmée pour être diffusé, la demi-finale a démarré à 19 h 30 pétantes, le temps que le public puisse s’installer dans les tribunes installées à cet effet.
De ce côté, il y régnait une ambiance très Miss Tahiti, plusieurs groupes supportant leur candidat, avec ferveur. Mais dans les coulisses, l’ambiance était plutôt sérieuse, côté candidats.
Tour à tour, le plus souvent en rouge et/ou noir (les couleurs de l’organisateur), en tenue locale ou non, la douzaine de candidats ont interprété du Jimmy Cliff, du Angelo, du Pepena, du Céline Dion, du Tapuarii, du Annie Lennox entre autres.
Certains — le pari fut risqué mais réussi — n’ont pas hésité à reprendre des chansons de groupes comme Metallica ou encore System of a Down, comme Sam, comptable de métier, qui a littéralement scotché public et jury, avec sa reprise de Toxicity, une chanson loin d’être évidente à chanter.
Le jury, qui avait pour seuls critères de jugement la technique vocale, la qualité d’interprétation et la prestation scénique n’a pas hésité à applaudir à l’unisson et à se lever après sa prestation. “Il est bon lui” à propos d’Ugo, lui aussi remarquable lors de sa prestation double.
Côté vahine, Johanna ainsi que Sandra qui a interprété un puissant Je suis malade (Serge Lama) de haute tenue.
Après leurs prestations respectives, ces quatre-là pouvaient accéder à la dernière marche, à savoir la finale.
Après diverses animations ludiques ou musicales comme Pepena et Maveana, les anciens vainqueurs des deux précédentes éditions de la Nescafé Star, le jury s’est mis à délibérer et a eu quelques difficultés, à éliminer quatre des douze candidats.
Finalement, c’est vers 22 h 30, que les finalistes ont été dévoilés (lire encadré).
Heureux étaient ces derniers, à peine déçus étaient les éliminés après cette belle aventure, conquis était le public, ravi d’avoir assisté à une belle soirée, fort bien rythmée et de belle qualité.

Christophe Cozette

Lire plus dans La Dépêche de Tahiti de lundi 24 août ou au feuilletage numérique

 

      Edition abonnés
      Le vote

      Le Kitesurf :

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete