Habillage fond de site

50 bougies pour la crèche communale Tamahere

mercredi 27 décembre 2017

Crèche communale Pirae 50 ans Edouard Fritch

Toutes les taties réunies pour une photo souvenir avant de quitter les lieux et de procéder au nettoyage après la fête des 50 ans et de Noël. (© John Hiongue/LDT)

Sacrée ambiance festive vendredi dernier à la crèche communale Tamahere, à Pirae. En effet, la direction a préparé un anniversaire pas comme les autres. Il s’agissait de fêter dignement les 50 ans de la crèche en présence du maire de Pirae, Edouard Fritch, des membres de son conseil municipal, des invités et des femmes du groupement de solidarité des femmes de Tahiti (GSFT).

Sa directrice, Hina Mercier, en a rappelé la genèse :“La crèche a été fondée par le GSFT en décembre 1967. À cette époque, elle était implantée à Papeete pour une capacité d’accueil de 30 places seulement. La priorité était accordée aux mamans qui travaillaient et qui ne pouvaient pas s’occuper de leur bébé durant la journée”.

Au début des années 1970, soit six ans après son implantation à Papeete, la crèche est victime de son succès, en grande partie du fait de l’arrivée massive des familles militaires ou civiles destinées à travailler pour le compte du centre d’expérimentation du Pacifique (CEP), alors en pleine expansion.

Face à une demande d’inscriptions en forte augmentation, le GSFT a vite réagi et a cherché un terrain en vue de construire une nouvelle crèche, plus grande. C’est finalement Pirae qui a proposé le terrain communal où se trouve aujourd’hui la crèche Tamahere. Celle-ci a une capacité d’accueil de 150 places.

Le bâtiment a été construit pour 35 millions avec une participation de l’Etat à hauteur de 60 %. Le Pays a financé à hauteur de 20 % et le reste, soit 20 %, a été pris en charge par le groupement de solidarité des femmes de Tahiti. On doit donc remercier toutes ces femmes qui étaient très actives à cette époque et aujourd’hui encore”, a précisé Hina Mercier, infirmière et puéricultrice de métier, qui a pris la direction de la crèche en 1984

et qui partira à la retraite l’année prochaine. La crèche Tamahere a été inaugurée en grande pompe en 1973, madame le Dr Andrea Debalman étant présidente du GSFT. En janvier 2006, elle est devenue un EPIC (établissement public à caractère industriel et commercial). Un conseil d’administration est chargé de gérer cette structure qui perçoit des subventions de la ville de Pirae.

Des enfants de 3 à 36 mois

Trois secteurs bien précis composent le bâtiment. Le secteur 1, avec une capacité de 25 places, est dédié aux bébés de 3 à 8 mois ; le secteur 2 (25 places également) est réservé aux bébés de 9 à 18 mois ; le secteur 3, avec une capacité de 60 places, accueille des enfants de 19 à 36 mois.

À noter que, depuis 2001, elle héberge un foyer baptisé Te Aho o Te Here, sous la responsabilité de Bellona Teriitahi, adjointe de madame Mercier.

Celui-ci est destiné à accueillir uniquement les nourrissons et les enfants jusqu’à trois ans placés ici suite à une décision judiciaire ou administrative.  27 personnes, essentiellement des taties, sont chargées de faire “tourner” cette structure qui a pris le nom du docteur Andréa Debalmann-Tourneux, en 2011.

De notre correspondant J.H.

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

French bee propose un aller retour PPT - San Francisco à moins de 40 000 F :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete