7e Festival des îles – Deux confirmations et une révélation

    mardi 7 avril 2015

    Après une semaine de compétitions, la septième édition du Festival des îles a pris fin samedi en fin de journée avec les finales de futsal, hommes et femmes, et de football. Les deux équipes de Punaauia en futsal et celle de Saint-Étienne (Ua Pou) en football viennent rejoindre au palmarès celle de Mataiea BS qui avait remporté la veille le tournoi de beach soccer et l’Amap celle du tournoi entreprises. Si en beach soccer et en futsal, les noms des champions ont changé par rapport à l’année dernière, en football, Saint-Étienne est en train d’écrire une très belle page de l’histoire du festival en conservant pour la troisième fois son trophée. Nul doute que, l’année prochaine, l’équipe marquisienne sera encore favorite pour le titre. L’équipe masculine de futsal de Punaauia 1, déjà championne, a assumé son statut de favori alors que l’équipe féminine n’était pas attendue à ce niveau-là. Ces équipes ambitionnent un nouveau titre pour l’année prochaine. Une édition 2016 déjà quasiment bouclée et dont les chiffres devraient encore donner le tournis. 

    Luc Ollivier

    Football : éternel Saint-Étienne

    Comment ne pas saluer l’exploit des Marquisiens de Ua Pou qui ont assumé leur statut de favoris ? Pour la quatrième fois, Saint-Étienne a inscrit son nom au palmarès de ce festival qui ne cesse de se bonifier. Malgré la fatigue accumulée depuis cinq jours, la finale a tenu toutes ses promesses en termes d’engagement. Saint-Étienne, dans la matinée, n’avait eu aucun mal à se défaire (3-0) d’une surprenante équipe de l’Amap, championne de la catégorie entreprises, tandis que Tamarii Temanava de Moorea ne s’en est sorti qu’après une séance de tirs au but (1 tab 0) après avoir été accroché par Jeunesse marquisienne. 
    Saint-Étienne, avec une tribune de Fautaua pleine comme un œuf et plutôt acquise à sa cause, ouvrait les hostilités très rapidement avec deux tirs sur la transversale en à peine cinq minutes. Temanava se reprenait par la suite et portait le danger le plus souvent dans le camp adverse jusqu’à ce que, sur un contre rondement mené, Fred Tissot ne déborde et ne centre pour une reprise victorieuse de la tête de son ailier droit (15e). Un score préservé jusqu’à la pause. Dans le second acte, Temanava poussait mais se heurtait à une bonne défense. La rencontre virile mais correcte prenait une autre tournure quand Temanava perdait un de ses joueurs sur carton rouge. Saint-Étienne, sur un coup franc, aurait pu se mettre à l’abri mais le tir touchait la base du poteau. Temanava se voyait offrir une dernière occasion sur coup franc mais il était écrit que Saint-Étienne garderait son trophée. 

    L.O.

    Futsal femmes : grande première pour Punaauia

    Les jours se suivent mais ne se ressemblent pas dans cette compétition féminine. Taha’a et Pirae 2, qui avaient été très à leur avantage vendredi à l’occasion des quarts de finale, ont perdu tout leur fond de jeu au moment de se qualifier pour la finale. Si bien que face, respectivement, à Ua Pou et Punaauia, elles n’ont pas fait le poids. 
    Ces deux équipes se sont retrouvées pour le match de la troisième place où elles n’ont pu se départager à l’issue du temps réglementaire. La séance de tirs au but a tourné à l’avantage de Pirae 2. C’est donc des tribunes qu’elles ont assisté à une palpitante finale que les Marquisiennes de Ua Pou ont incroyablement laissé filer après avoir pourtant mené 3-0. 
    Si les deux formations n’étaient pas crispées par l’enjeu, elles ont quand même mis du temps à se régler offensivement. C’est à l’occasion de trois penalties successifs que Ua Pou allait s’envoler comptablement et prendre une très sérieuse option sur le titre. Punaauia réussissait à la dernière seconde de la première période à inscrire le but qui allait entretenir l’espoir. 
    C’est donc motivées comme jamais que les filles de la côte ouest attaquaient le dernier quart d’heure de jeu. À force de pousser, elles ont bénéficié à leur tour d’un penalty qui renforçait leur volonté d’arracher le nul, ce qu’elles faisaient à la dernière minute. C’est donc aux tirs au but que le titre allait se jouer. Après un échec de chaque côté, Punaauia faisait la différence sur la tentative suivante alors que la canonnière de Ua Pou se faisait contrer. 

    L.O.

    Futsal hommes : Punaauia 1 comme prévu

    Alors que le futsal ne cesse de progresser dans les îles, ce qui explique une grande partie l’explosion des chiffres de ce festival d’une année sur l’autre, il leur sera très difficile de concurrencer les équipes tahitiennes qui participent au tout nouveau championnat Top Nike. Ce championnat élite de neuf clubs a été un formidable booster du niveau pratiqué auquel les îles n’ont pas encore les moyens de répondre. Avec un seul qualifié dans cette poule contre deux voire trois dans les autres poules, rien n’y a fait. Et Punaauia 1, invaincu en championnat et vainqueur du premier titre lors d’une finale contre Faa’a mardi dernier, a fait honneur à son statut jusqu’à la finale. C’est en fait en demi-finale que l’équipe a connu de vraies difficultés en rencontrant une autre équipe du Top Nike, Papeete, qualifiée de dernière minute suite au forfait de Rapa. Mené 2-0 après seulement deux minutes de jeu, il a fallu à Punaauia 1 user de toute sa technique pour renverser la situation et s’imposer 5-3. 
    Dans l’autre demi-finale, Taha’a n’a fait qu’une bouchée (5-2) de Huahine, toujours privé de son unique gardien blessé la veille. 
    Au cours de la finale, la différence de niveau s’est fait sentir très rapidement. Dépassé dans tous les compartiments du jeu, Taha’a n’a pu assister qu’impuissant à la démonstration du rouleau compresseur et de son magicien, Smith Tino, particulièrement inspiré à cette occasion. Taha’a aura eu le mérite de sauver l’honneur en toute fin de première période sifflée sur le score de 5-1. Dans le second acte, Punaauia 1, assuré de sa victoire, lèvera un peu le pied pour ne marquer “que” trois autres buts. 

    L.O.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete