7e Festival des îles – Mataiea BS et l’Amap décrochent un trophée

    samedi 4 avril 2015


    Beach soccer : un duel de Tiki Toa

    Le tournoi de beach soccer, entamé lundi, a connu son épilogue hier. Le niveau est monté crescendo avec une finale de très grande qualité entre Mataiea BS et Pirae Tiki Tama, l’équipe de la côte ouest l’emportant au bout du suspense et de la séance de tirs au but. 
    La dernière journée de la compétition de beach soccer a tenu toutes ses promesses hier. Le niveau de jeu a été très relevé, et pour mieux s’en convaincre, notons que l’équipe de Green Warriors, qui avait gagné le Beach Soccer Tour la semaine précédente, n’a fini que douzième du tournoi du festival. 
    Nombre d’équipes en lice étaient renforcées par des joueurs de Ligue 1, certaines d’entre elles comptant même plusieurs Tiki Toa. Ce sont logiquement celles que l’on retrouva dans le dernier carré. À souligner néanmoins la belle performance de Raiatea, seule équipe des îles en lice, qui a pris la cinquième place du tournoi, ne s’inclinant qu’aux penalties en quart de finale face à Pirae Tiki Tama, le futur finaliste. Paea, le tenant du titre, Pirae BS et Mataiea BS passaient aussi l’écueil des quarts de finale. 
    Les deux demi-finales étaient intenses et indécises jusqu’au bout. Mataiea BS, emmené par Teva Zaveroni, sortait Pirae BS 3-2, Pirae Tiki Tama et son coach Naea Bennett venant à bout de Paea aux tirs au but (1-0). Les deux équipes avaient terminé la rencontre sur le score de 4-4. Paea revenait immédiatement sur le terrain pour la petite finale et bien que Pirae BS ait bénéficié d’un temps de récupération plus long, ce sont bien les Violets d’Axel Temataua et de Garry Rochette qui décrochaient la troisième place aux tirs au but (3-3, 2 tab 1). 
    Place ensuite à la grande finale avec notamment sept Tiki Toa sur le terrain : Teva Zaveroni, Heimanu Taiarui et Jonathan Torohia côté Mataiea BS, Naea Bennett, Patrick Tepa, Raimana Li Fung Kuee et Angelo Tchen côté Pirae Tiki Tama. 
    Mataiea BS avait pris une option sur la victoire au repos en menant 2-1 (buts de Pihaatae et Lehartel pour Mataiea et Li Fung Kuee pour Pirae). Mais Naea Bennett remettait les deux équipes à égalité (2-2). Et si Teva Zaveroni redonnait l’avantage aux siens (3-2), Raimoana Bennett égalisait à deux minutes de la fin pour Pirae Tiki Tama. C’est Mataiea BS qui faisait la décision aux penalties lorsque Jonathan Torohia ne se laissait pas surprendre par la panenka de Raimana Li Fung Kuee. 
    Mataiea inscrivait son nom au palmarès du Festival des îles, mais tous les acteurs ont fait honneur hier au beach soccer local. 

    Patrice Bastian 

    Football : l’Amap jouera Saint-Étienne

    Les demi-finales du tournoi de football opposeront aujourd’hui Jeunesse marquisienne à Temanava, l’Amap, qui a remporté le tournoi des entreprises par le biais de sa victoire sur EDT en quart de finale, ayant le redoutable privilège d’affronter les Marquisiens de Saint-Étienne, tenant du titre. 
    L’organisation du tournoi de football était faite de telle manière que l’on était sûr d’avoir un club entreprises en demi-finale. 
    Ce sera donc l’Amap qui jouera aujourd’hui dans le dernier carré. Pour en arriver là, les gardiens de prison ont battu l’EDT qui était pourtant favori en tant que vainqueur du Championnat des entreprises et qui avait battu l’Amap lors de la phase de poule. L’EDT avait ouvert le score (1-0, 10e), sur penalty par Ranitea Bennett. 
    Mais l’Amap prenait l’avantage avant le repos sur deux autres penalties transformés par Valery Atrewe (1-1, 17e). Et alors que le score n’avait pas évolué en seconde période, Hiro Labaste remettait les deux équipes à égalité dans les arrêts de jeu. L’Amap l’emportait donc finalement aux penalties. 
    Le premier quart de finale du jour n’a en revanche donné lieu à aucun suspense. Les Marquisiens de Saint-Étienne ont survolé (3-0) leur match contre Tiare Anani avec un doublé de Fred Tissot et un but de Charles Barsinas. Le tenant du titre monte en régime et sera vraiment très dur à battre. Match indécis par contre entre Temanava et Aorai, les deux équipes gâchant une multitude d’occasions avant que Loulou Tapotofarerani ne donne la victoire (1-0) à l’équipe de Moorea à la 47e minute (les matches du tournoi durent 50 minutes). Un autre club des Marquises sera au rendez-vous des demi-finales, en l’occurrence Jeunesse marquisienne qui a battu (2-1) Tiare Tahiti. Le score était acquis à la mi-temps avec un doublé (8e et 12e) de Nelson Fournier pour les Marquisiens, Théophile Utia ayant réduit la marque à la 17e minute pour la formation de Moorea. Saint-Étienne paraît avoir les atouts pour remporter un troisième trophée d’affilée au Festival des îles. 

    Patrice Bastian 
     

    Futsal hommes : le Top Nike au rendez-vous

    C’était écrit d’avance : le vainqueur de la poule qui comprenait les équipes du Top Nike serait l’équipe à battre de ce tournoi. Punaauia 1 a justifié son statut de champion et rien ne semble pouvoir l’arrêter si ce n’est sa demi-finale contre Papeete, autre équipe du Top Nike repêchée pour pallier l’absence de Rapa. Dans l’autre demi-finale, Taha’a et Huahine en découdront. 

    Les quarts de finale

    • Tubuai-Taha’a : 3-5 (mt 2-2) – La première période fut pour le moins équilibrée car chaque équipe se rendait coup pour coup, si bien qu’à la pause rien n’était joué. Taha’a réussissait un mini-break en scorant deux fois pour mener 4-2 avant que Tubuai ne revienne à un but (26e). L’égalisation était possible mais Taha’a enfonçait le clou à la dernière minute et gagnait du même coup son billet. 

    • Bora Bora-Huahine : 3-4 (mt 1-2) – Dans un match assez physique qui valait au gardien de Huahine de sortir sur civière juste avant la pause, ses partenaires avaient su réagir à l’ouverture du score pour mener 2-1 avant le changement de camp. Deux nouvelles réalisations suffisaient à leur bonheur même si Bora Bora revenait à un but mais il était déjà trop tard. 

    • Papeete Top Nike-Taiarapu Est : 5-1  (mt 4-0) – Un but sur la première attaque, un deuxième après deux minutes de jeu et le suspense était déjà quasiment mort. Au doublé de Gilles Autai, répondait son partenaire Jonas Lenoir pour portait la marque 
    à 4-0 à la pause. Le second acte fut moins brillant, Papeete rajoutait un but sur un penalty tiré par son gardien. Taiarapu Est avait le mérite de ne pas baisser les bras et de sauver l’honneur. 

    • Punaauia Top Nike-Bora Bora M21 : 6-2 (mt 4-0) – La jeunesse de Bora Bora n’a pas fait illusion bien longtemps face au tout nouveau champion de Tahiti. Trois buts d’encaissés après neuf minutes de jeu et déjà cinq fautes de commises, la différence était bien trop importante. Présents pour la quatrième fois, les joueurs de Bora Bora retrouvaient leurs esprits dans le dernier acte pour inscrire deux buts ; ce que Punaauia faisait aussi. 

    Luc Ollivier

    Futsal femmes : les îles font de la résistance

    La matinée d’hier a été l’occasion de procéder aux matches de classement pour les équipes déjà éliminées mais surtout de jouer les huitièmes puis les quarts de finale dans la salle de Fautaua. Aussi nombreux que les clubs tahitiens en huitièmes de finale, les clubs des îles (hormis Moorea) ont subi une hécatombe pour ne plus se retrouver qu’à deux en quarts de finale. Mais ces deux derniers représentants, Taha’a et Ua Pou, ont tenu la dragée haute à leurs adversaires et joueront même la demi-finale l’un contre l’autre. Le vainqueur défendra les couleurs îliennes contre un représentant de Tahiti, soit Punaauia, soit Pirae. 

    Les quarts de finale

    • Moorea-Punaauia : 1-2 (mt 1-1) – Sans conteste, le niveau est monté d’un cran dans cette compétition au moment d’attaquer ces quarts de finale. Moorea et Punaauia, les deux premiers en actions, en apportaient la preuve en pratiquant un jeu au point tactiquement et techniquement. Moorea ouvrait la marque en première période (9e) mais ne gardait pas longtemps cet avantage, Punaauia égalisant dans la minute suivante. La partie était serrée et le but marqué au début de la seconde période par Punaauia allait suffire à son bonheur. 

    • Papara-Pirae 2 : 1-2 (mt 0-2) – Pirae 2, qui avait sorti au tour précédent Pirae aux tirs au but, se retrouvait face à Papara qui avait cartonné Huahine 6-1. On pouvait donc s’attendre à un festival de buts mais l’attaque de Papara resta muette toute la première période. Un jeu mieux léché, avec plus de combinaisons et mieux réalisées, permettait à Pirae 2 de dominer les débats bien aidé aussi par la prestation de sa gardienne. Deux buts inscrits en dix minutes plaçaient Pirae 2 sur un nuage. Papara revenait sur penalty à dix minutes de la fin mais ne put jamais refaire son retard. 

    • Taha’a-Faa’a : 4-3 (mt 0-1) – On ne donnait pas cher de l’équipe de Taha’a au moment de jouer les tenantes du titre. Et ce d’autant plus que Faa’a ouvrait rapidement la marque (5e) et gardait cet avantage jusqu’à la pause. Mais Faa’a faisait peu tourner au contraire de Taha’a dont l’apport du banc très homogène dans sa qualité allait faire la différence. Un chassé-croisé s’engageait jusqu’à l’égalisation à 3-3 à cinq minutes de la fin. Et sur la dernière action, Taha’a, très soutenu par le public, trouvait une dernière fois la faille. 

    • Ua Pou-Moorea 2 : 3-1 (mt 0-0) – Certainement la rencontre en dessous du niveau des précédentes mais qui valait par l’équilibre des forces. Si bien que, à la mi-temps, le score était toujours nul et vierge. Moorea 2 marquait dès la reprise mais par la suite Ua Pou profita des largesses de la défense adverse pour inscrire trois buts en quatre minutes et sceller l’issue de la rencontre. 

    Luc Ollivier

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete