Habillage fond de site

8 900 km à la nage : de quoi devenir fou

mercredi 28 décembre 2016

natation benoit lecomte

En 1998, Benoît Lecomte a traversé l’Atlantique à la nage, de Cape Cod (Massachusetts, est des Etats-Unis) à Quiberon (ouest de la France) (© thelongestswim.com)

Benoît Lecomte, spécialiste de la nage longue distance, se prépare pour la traversée du Pacifique : 8 900 kilomètres de Tokyo à San Francisco. Un exploit qui lui prendrait six mois, à raison de huit heures de nage par jour. Selon son site internet, thelongestswim.com ; il devrait prendre le départ au printemps dans l’hémisphère nord.

Dans le journal Le Parisien hier, le nageur estime que le plus difficile, ce n’est ni les vagues, ni les requins, c’est de ne pas devenir fou : “Lorsqu’on nage huit heures par jour, on est limité par ce qu’on voit, on reproduit toujours les mêmes gestes, il n’y a que le bruit de l’eau et on ne voit que du bleu dans son masque. Afin de dissocier mon esprit de mon corps, j’essaierai chaque heure de réfléchir à un événement différent. La première heure, j’essaierai par exemple de revivre un anniversaire, de me souvenir des odeurs, de la chaleur du soleil ce jour-là. La deuxième heure, je m’amuserai mentalement à construire un building, etc.”

Pour sa sécurité, Benoît Lecomte sera suivi par un bateau sur lequel il pourra s’abriter et dormir chaque nuit. Il portera aussi un bracelet qui émet des ondes magnétiques repoussant les requins.
Lors de sa traversée de l’Atlantique, en 1998, il dit avoir été suivi pendant plusieurs jours par un requin de huit mètres.

À bord du bateau accompa-gnateur, plusieurs chercheurs ausculteront le nageur au quotidien. Certains d’entre eux font partie de la Nasa qui s’intéresse notamment à l’effet de l’apesanteur sur un corps plongé dans l’eau pendant des mois. Le nageur portera aussi des capteurs de radioactivité pour évaluer si la catastrophe nucléaire de Fukushima a eu des consé-quences dans l’océan Pacifique.
En 1998, Benoît Lecomte a traversé l’Atlantique à la nage, de Cape Cod (Massachusetts, est des états-Unis) à Quiberon (ouest de la France). Mais sa prouesse n’avait pas été homologuée par le Guinness des records, l’épuisement l’ayant notamment contraint à une escale de près d’une semaine aux Açores. 

Benoît Buquet (avec AFP)

379
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

La pose des silhouettes noires peut-elle avoir un impact sur les habitudes de circulation ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete