80% des communications sont rétablies au Vanuatu

    mercredi 25 mars 2015

    C’est une étape importante qui vient d’être franchie dans les efforts de reconstruction au Vanuatu : le réseau de communications de l’archipel est rétabli à 80%, annoncent les deux opérateurs locaux, Télécom Vanuatu et Digicel.
     
    Dans les heures et les jours qui ont suivi le passage du cyclone Pam, la coupure totale des communications a grandement compliqué la tâche des secours, incapables de connaître l’étendue des destructions dans les nombreuses îles de l’archipel. Cela a aussi suscité l’angoisse de beaucoup de personnes, restées sans nouvelles de leurs proches pendant plusieurs jours.
     
    Désormais, le réseau est donc presque entièrement rétabli, et les opérateurs cherchent à améliorer encore leurs installations, même si, face à un cyclone de catégorie 5, il n’y a pas grand-chose à faire, explique Simon Fraser, le PDG de Digicel Vanuatu : « On avait mis en place un système très résistant avant le passage du cyclone, mais quand un phénomène comme ça se produit, cela détruit tous les sites cellulaires. Par exemple, l’une de nos tours de communication a été complètement détruite à  Erromango, jeté à terre, et c’était une tour de communication de 50 mètres de haut, en acier, conçue pour être très résistante. Donc on commence à réfléchir à de nouveaux moyens de rendre le réseau encore plus résistant. »
     
    Le réseau radio a, lui aussi, été restauré, grâce à l’intervention du programme d’assistance Pacifique médias, PacMas. Et il est aujourd’hui plus efficace, rapporte le directeur de programme de ABC, Francis Herman : « Les émetteurs sont dans un meilleur état qu’avant le cyclone. Lors de nos opérations, on s’est rendu compte que certaines stations ne retransmettaient plus depuis novembre dernier, depuis le début de la saison cyclonique, donc on a restauré l’ensemble des installations. On prépare maintenant un rapport pour le gouvernement vanuatais, avec des recommandations pour améliorer le système. »
     
    Généralement, avant le passage d’un cyclone, les autorités utilisent la radio pour prévenir l’ensemble de la population des risques encourus, et l’inviter à se réfugier dans des centres d’évacuation, mais cette fois, le réseau s’est montré défaillant, et ce sont les compagnies de téléphonie mobile qui ont avertit les gens via texto de l’arrivée de Pam.

    Radio Australia

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete