Habillage fond de site

875 millions de francs pour les aides au logement

vendredi 3 février 2017

aides logement sinistrés commission recensement

Pour la deuxième fois depuis les intempéries, la commission
de recensement des sinistres et de répartition des secours
d’urgence s’est réunie pour budgéter l’enveloppe dédiée
à la reconstruction des logements. (© Jennifer Rofes)

La deuxième réunion de la commission de recensement des sinistres et de répartition des secours d’urgence, présidée par le vice-président Teva Rohfritsch, a eu lieu hier. Cette commission portait essentiellement sur les aides à apporter au niveau du logement.

Le ministre en charge de ce portefeuille, Jean-Christophe Bouissou, a annoncé avoir recensé à ce jour 258 familles sinistrées partiellement, à qui des aides en matériaux allaient être octroyées, et 46 familles en perte totale. “Nous avons décidé, au vu du travail de recensement et d’établissement des devis réalisé par l’Office polynésien de l’habitat (OPH, NDLR), de consentir dès à présent à 57 familles les aides en matériaux pour la réfection de leurs logements. La commission de recensement des sinistres et de répartition des secours d’urgence a donc répondu favorablement aux dossiers qui ont été constitués”, a-t-il précisé.

Les familles concernées se situent en majorité à Pirae, mais aussi à Mahina, Arue, Papeno’o, Faa’a, Punaauia et Paea. Pour les 46 familles ayant entièrement perdu leur habitation, la commission a, selon le ministre, également transigé sur la reconstruction de fare OPH neufs. “J’ai demandé qu’au niveau de l’OPH soit constituée une cellule destinée à aider les familles à monter leur dossier et à formuler leur demande de permis de construire car c’est sur ce point généralement qu’il existe des retards. Les familles seront donc aidées dans la constitution de leur plan de situation et sur le positionnement des maisons sur les terrains leur appartenant afin de démarrer rapidement les constructions de fare”, a expliqué Jean-Christophe Bouissou. Le ministre a par ailleurs assuré qu’ils avaient suffisamment de fare et de matériaux en stock pour répondre à toutes ces demandes.
En ce qui concerne les familles sinistrées situées en zone rouge, le ministre a d’ores et déjà annoncé qu’il ne s’agissait pas de dupliquer les erreurs commises par le passé.

 

Pas de reconstruction en zone rouge

 

“Aider les gens à réfectionner leur logement situé en zone rouge pour les retrouver sinistrés un ou deux ans après ne fait pas partie d’une bonne logique. Il nous faut donc fonctionner au cas par cas. Nous allons regarder dans le quartier quels sont les terrains et sites qui se prêtent à la construction de fare surélevés ou nous leur proposerons un relogement dans le cadre des opérations de construction de lotissement que nous avons aujourd’hui, quitte à les reloger provisoirement au travers de l’AISPF (Agence immobilière sociale de Polynésie française, NDLR) dans des logements privés.”

Le fonds estimé en termes de logement s’élève à 875 millions de francs. En ce qui concerne les équipements intérieurs et l’électroménager, l’estimation varie entre 35 et 40 millions de francs. Quant aux exploitations agricoles, l’estimation des dégâts a été évaluée à 50 millions de francs.
La commission doit à nouveau se réunir lundi prochain, à 14  heures. Selon Jean-Christophe Bouissou, ce prochain rendez-vous devrait permettre un recensement plus exhaustif de la situation et de nouvelles attributions d’aides aux logements devraient être octroyées. 

 

Jennifer Rofes

141
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

La pose des silhouettes noires peut-elle avoir un impact sur les habitudes de circulation ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete