À la recherche des talents du rire

    mercredi 28 janvier 2015

    “Les Polynésiens ont un humour assez particulier.” C’est Martin Coeroli, nouveau chef des projets culturels de la Maison de la culture, qui le dit. Avec l’Union polynésienne pour la jeunesse (UPJ), la Maison de la culture organise, dans les foulées du Festival international du film océanien (Fifo), le premier concours d’humour polynésien, présenté hier matin à la Maison de la culture. L’objectif de ce premier concours est double. Tout d’abord, trouver les talents de demain, futurs successeurs des Hiro’s, Rai et Nono et de Méga la blague, les séries TV et web qui cartonnent depuis une poignée d’années, mais aussi rendre hommage à Maco Tevane et ses Papa Penu et Mama Roro en tout premier lieu, mais aussi John Marai, Matèze ou encore José Antunes. Ainsi est né le premier Tahiti Comedy Show – Pute ‘ata.
    “C’est un réel plaisir pour nous de se lancer dans cette nouvelle aventure”, n’a pas hésité à commenter Noelline Parker, la présidente de l’UPJ, qualifiant ce Tahiti Comedy Show de “démarche importante, d’initiative intéressante”.
    Le principe est simple, à l’instar du Comedy Club de Jamel (Debbouze), il suffit d’être humoriste amateur, d’avoir entre 16 et 30 ans et de s’inscrire au casting organisé sur deux jours, les 11 et 12 février (lire ci-contre) et surtout d’avoir assez d’humour et de courage pour monter sur les planches, tenter de faire rire et donc convaincre le jury de sélection. 
    Le public est d’ailleurs convié à supporter les candidats lors de ces deux journées. Deux catégories sont ouvertes au concours : Stand up et Open. La catégorie Stand up comprend uniquement des candidatures individuelles tandis que la catégorie Open peut opposer des candidats individuels à des groupes de deux à cinq personnes. Chaque sketch doit durer de 3 à 5 minutes, une petite dizaine de candidats se sont déjà inscrits, l’organisation en attend le double. 

    Douze finalistes en lice

    À l’issue de ces deux jours d’audition, 12 finalistes seront retenus pour la grande finale du 20 février. Les 12 humoristes en herbe devront présenter ce soir-là deux numéros de 3 à 5 minutes chacun, selon la catégorie choisie. 
    En Stand up, les candidats devront présenter une saynète sur un thème libre et une autre sur un thème d’actualité tiré de La Dépêche de Tahiti, partenaire de l’événement. En Open, les groupes devront produire un sketch libre et un autre construit autour d’un mot ma’ohi (mais le sketch pourra être en langue française). 
    Les plus drôles de chaque catégorie se verront remettre une bonne enveloppe et seront diffusés sur la radio Rires et Chansons, également partenaire. L’ensemble des finalistes seront invités, dans les semaines et mois à venir, à divers événements, organisés par l’une ou l’autre entité. Mais ce n’est qu’à la prochaine édition que le public pourra voter pour son humoriste préféré et que les gagnants se verront inviter au Jamel Comedy Club, comme le souhaitent la Maison de la culture et l’UPJ. En attendant, Coluche en herbe, affûtez vos blagues. 

    Christophe Cozette

    Infos pratiques

    – Inscriptions : jusqu’au mercredi 12 février à 18 heures. Les concurrents peuvent s’inscrire auprès de l’UPJ en se rendant directement sur place (40.50.82.20), via leur FB (UPJ), ou encore directement pendant les auditions.

    – Casting : mercredi 11 février, de 13 à 17 heures, et jeudi 12 février, de 15 à 18 heures, au petit théâtre de la Maison de la culture.

    – Clôture des inscriptions : jeudi 12 février, à 18 heures.

    – Annonce des 12 finalistes : vendredi 13 février, avant midi.

    – Finale du concours : vendredi 20 février, au grand théâtre.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete