Habillage fond de site

À Pirae le cimetière communal est arrivé à saturation

jeudi 20 juillet 2017

cimetière pirae

Tous les jours, le cimetière communal de Pirae est entretenu par les agents communaux. (© John Hiongue/LDT)

La régularisation officielle des tombes du cimetière communal de Pirae arrive à échéance mardi 21 novembre à 15 h 30. “Aujourd’hui, nous n’avons reçu la visite que de 858 familles qui ont régularisé leur concession sur 1 828 tombes concernées. Il reste 970 tombes à régulariser avant le 21 novembre, dernier délai. Pour effectuer la démarche de régularisation, il faut que la famille vienne à la mairie de Pirae voir Ramona Wong Kai. Ensemble, on va vérifier si les défunts sont bien ceux qu’ils prétendent. À l’époque, la mairie ne délivrait pas d’arrêté de concession aux familles”, commente la responsable du service des affaires civiles, juridiques et administratives de la mairie de Pirae, Joyce Ariiotima.

Il s’agit maintenant de faire selon les règles juridiques. Toutes les anciennes tombes sont à régulariser alors que les 159 enfeus ne sont pas concernés.

“Il faut mettre à jour la situation administrative et ensuite, la commune délivrera un arrêté de concession aux familles qui ont justifié la pleine propriété de ce bout de terre. C’est gratuit pour les gens qui se manifesteront avant le 21 novembre mais passé ce délai, l’on devra facturer la tombe entre 45 000 et 150 000 F selon les types de concession et leur taille. Il faut mettre l’accent sur ce délai pour que les familles se manifestent car c’est maintenant ou jamais. On ne peut plus reporter la date du délai de régularisation si l’on a déjà fait un report de date dans le passé”, conclut Joyce Ariiotima.

Le cimetière communal de Pirae a vu le jour en 1965. La même année, le district de Pirae était devenu une commune à part entière.

Aujourd’hui, le cimetière est arrivé à saturation et pour pallier cela, en plus de la solution des enfeus, la commune va entamer des discussions pour racheter le terrain du domaine Pihatarioe.

“On n’a pas encore fait les travaux de terrassement pour accéder à ce terrain. On n’en est qu’à la phase de projet. Ce terrain est situé derrière l’actuel cimetière. On ne peut pas utiliser le terrain réhabilité par la commune de l’ancien dépotoir de Pirae pour le transformer en cimetière du fait qu’à l’intérieur de la terre, il peut y avoir de la fumée, des bouts de ferraille et autres déchets enfouis”, rajoute le conservateur du cimetière, Martial Lee Tam.

Le maire Édouard Fritch a confirmé la semaine dernière, lors d’une réunion sur la sécurité et la délinquance, la volonté de la commune d’acheter le domaine Pihatarioe d’environ deux hectares, dans le but d’agrandir le cimetière vers la montagne. Cette future acquisition fera l’objet d’une discussion des élus en conseil municipal, fin août.

Selon Martial Lee Tam, il y a entre 70 et 80 inhumations par an à Pirae, des chiffres en hausse depuis l’ouverture de l’hôpital de Taaone.

L’actuel cimetière a une superficie de 2,6 hectares. Le terrain avait été vendu à la commune par Teano Micheli. Les enfeus ont été inaugurés le 16 octobre 2013 par l’ancienne maire, Béatrice Vernaudon.

 

De notre correspondant J.H.

 

 

279
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Le Pays a lancé l'opération "plage propre", vous sentez-vous concernés ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete