À Pirae, la réglementation contre le bruit dépoussiérée

    mardi 8 août 2017

     

    bruit tapage nocture nuisance sonore

    Stop au bruit ! (© Christophe Cozette)


    La commune de Pirae a pris un arrêté afin de réglementer le bruit sur son territoire. Celui-ci “prévoit une lutte contre les nuisances sonores mais sans interdire toute activité humaine”, selon le directeur général des services de la commune. Le bruit sera contrôlé par la police municipale.

    Pirae, ville tranquille. “Afin de protéger la santé et la tranquillité publiques, tout bruit anormalement gênant causé sans nécessité ou dû à un défaut de précaution ou de surveillance, est interdit, de jour comme de nuit”, précise l’article 1er d’un arrêté municipal de Pirae du 18 juillet, “réglementant le bruit dans la commune”.

    Pirae a réuni, dans un seul et même document, et dépoussiéré par la même occasion, pas moins de huit textes en vigueur, dont certains datant de près de vingt ans.

    “Il était nécessaire de faire une réglementation adaptée et unifiée à aujourd’hui”, explique Gilles Lorphelin, directeur général des services (DGS) de Pirae.

    “Elle est plus équilibrée car elle prévoit certes une lutte contre les nuisances sonores mais sans interdire toute activité humaine. Elle permet à la fois aux gens de gérer leurs occupations, aux activités commerciales et industrielles de fonctionner et aux groupes de danses de répéter.” En effet, tout y passe. Particuliers comme commerces et industriels, chiens et groupes de danses : tout est répertorié dans la vingtaine d’articles de cet arrêté (lire ci-dessous).

     

    L’association Te ora hau a donné son avis

     

    Pas de bruit après 22 heures”, “pas de jardinage le dimanche” : des images d’Épinal qui n’ont plus lieu d’être. “La problématique du bruit, c’est toute la journée”, dit le DGS.

    D’ailleurs, les services de la commune se sont entourés avant la préparation de l’arrêté, “pour être équilibré”, des avis de l’association Te ora hau mais aussi des professionnels du bruit comme des associations de sonorisation de la commune.

    “Une excellente initiative dont nous pouvons nous féliciter”, commente Roland Garrigou, président de l’association Te ora hau, qui lutte contre les nuisances sonores  et qui travaille en étroite collaboration avec les communes de Punaauia, Faa’a et Arue.

    Le bruit (lire ci-dessous) sera contrôlé par la police municipale, en cours d’équipement de deux sonomètres homologués et bientôt prête à être formée.

    “Cela ne sera pas une pure appréciation mais une véritable mesure du bruit qui sera faite”, explique Gilles Lorphelin.

    Rappelons que les troubles anormaux de voisinage sont liés à la répétition et à l’intensité du bruit, prévus par la loi et la jurisprudence en la matière. 

     

    Christophe Cozette

     

    bruit

     

    • Le bruit, c’est quoi ?

    FEN_CC2_BruitPirae

    C’est l’intensité d’un bruit et la durée d’exposition à ce bruit qui peuvent être à l’origine de troubles auditifs graves et irréversibles. Dans la vie courante ou dans la vie professionnelle, les sons deviennent pénibles lorsque leur niveau dépasse 75 à 80 dB. Ils ne sont nocifs pour l’oreille qu’à partir de 85 dB. À partir de 110 dB, ils deviennent intolérables et peuvent dégrader très rapidement l’audition.

     

    À lire aussi : Arrêté municipal réglementant le bruit à Pirae

     

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Selon vous, que faudrait-il faire pour améliorer les transports en commun ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete