Habillage fond de site

À Pirae, les tombes non régularisées coûteront 155 000 F aux familles

lundi 6 novembre 2017

CIMETIÈRE

Sur les tombes non identifiées à ce jour, des affichettes ont fleuri au cimetière communal de Pirae. Elles sont rédigées en français et en tahitien. (© John Hiongue/LDT)

Depuis deux ans, la commune de Pirae a effectué par voie de presse comme sur sa page Facebook, un recensement des tombes. C’est une obligation du Code général des collectivités territoriales (CGCT) et cela concerne les tombes de 1965 au 1er septembre 2011.

À ce jour, 603 tombes ont été entièrement régularisées par des familles.

“Sur la zone A, j’ai reçu 136 dossiers complets. Pour la zone B, 280, 48 pour la zone C, 91 pour la zone D et, enfin, 48 pour la zone E. Mais nous avons aussi des dossiers incomplets au nombre de 526, c’est-à-dire qu’il manque des éléments comme un acte de décès. Si la personne est, par exemple, décédée dans les îles, il faut aller chercher ce document là-bas. De fait, pour la zone A, nous avons enregistré 141 dossiers incomplets, 249 pour la zone B, 46 pour la zone C, 65 pour la zone D et 25 pour la zone E. On compte à ce jour, 1 133 défunts répertoriés et 669 défunts non répertoriés. Ces familles-là ne se sont pas manifestées auprès de la mairie malgré toute notre campagne de communication dans les médias et sur Internet”, témoigne Ramona Avaeoru Wong Kai, agente communale en charge du cimetière communal.

À l’occasion de la période de la Toussaint, la mairie a décidé d’installer des affichettes sur les tombes inconnues où ne figurent même pas d’inscription du nom et prénom de la personne inhumée sur la pierre tombale. Pour certaines, il n’y a même pas de pierre tombale.

“Le message dit ceci : le ou les propriétaires de cette tombe est/ sont priés de se rapprocher de la mairie en contactant Martial Lee Tam au 87.28.31.70 ou Ramona Avaeoru Wong Kai au 40.50.82.61. Ce message a été traduit en tahitien”, poursuit-elle.

Dernière échéance : le 21 novembre. Passé ce délai, les familles des 669 tombes concernées par ce dernier avis devront s’acquitter de la somme de 155 100F.

“Cela va être facturé. On procédera ensuite au recensement de toutes les tombes abandonnées. Elles seront réattribuées aux futurs défunts. Il faut inciter les gens à venir à la mairie, même après la date d’échéance. Ce n’est pas faute d’avoir communiqué depuis longtemps”, conclut Ramona Avaeoru Wong Kai.

 

De notre correspondant J.H.

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Selon vous, quelle troupe remportera le Heiva i Tahiti cette année en Hura Tau :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete