À Pirae, un chantier de désamiantage indispose les riverains

    mardi 26 janvier 2016

    Des habitants de Pirae vivant à proximité du siège de la Sagep sont inquiets et agacés ces derniers jours. La raison de leur courroux ? Un chantier de désamiantage d’un bâtiment de l’organisme public lancé il y a quelques jours, mais sans qu’ils n’en aient été informés. 
    “Depuis une semaine environ, on entend des ventilateurs tourner. Cela fait un bruit infernal 24 heures sur 24. On ne lance pas un chantier de désamiantage comme cela sans prévenir personne”, s’agace un riverain. Celui-ci émet en outre des doutes quant à l’isolation des lieux, alors que l’amiante est un élément qu’il est nécessaire de manipuler avec précaution car cancérigène. “L’air râpe la gorge”, affirme celui-ci, qui s’inquiète pour ses voisins, parents d’un nouveau-né. L’intéressé a par conséquent contacté les services de la mairie, samedi dernier, et une délégation s’est rendue sur place. L’équipe communale n’était pas non plus “au courant” du chantier, selon un adjoint au maire : “Je comprends les riverains. Si la poussière sort à l’extérieur, c’est quelque chose de grave”, indique l’élu.
    Ce qui n’est absolument pas le cas, assure la société chargée des travaux, habilitée à mener ce type d’interventions potentiellement à risques. “Le chantier est quasiment fini. Il s’agissait d’intervenir sur un petit coin de salle de bain qui comportait quatre ou cinq carreaux en faïence. Ce n’était vraiment pas grand-chose”, explique un salarié. 
    Les “ventilateurs” source d’inquiétude des riverains ? “Des extracteurs d’air équipés de filtres”, corrige le professionnel. Celui-ci explique que si ces derniers fonctionnent en permanence, c’est pour appliquer le principe de précaution : “La procédure veut qu’on les laisse tourner le temps d’obtenir les résultats des analyses d’air.”
    Des échantillons ont été envoyés en métropole et les données devraient être rendues dans le courant de la semaine, permettant ainsi de clore le chantier. “Les gens devraient davantage s’inquiéter quand ils voient leur voisin faire des travaux sans rapport préalable de repérage d’amiante plutôt que lorsqu’une société comme la nôtre intervient”, remarque pour finir celui-ci. 

    J.-B.C.

    lebororo 2016-01-26 18:47:00
    l'important est/était de prévenir les voisins qui seraient "reconnaissants" de leur travail "propre"
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete