Habillage fond de site

Bannière sur-titre PI

À quoi l’ex-Mahana Beach pourrait-il ressembler ?

lundi 14 août 2017

St.-Regis-Bahia-Beach-Resort-in-Puerto-Rico-11

Bahia Beach, à Puerto Rico, a été conçu par EDSA, dont l’un des dirigeants était à Tahiti et Moorea, la semaine dernière : 195 hectares (le site du Village tahitien en fait 50) bordés par deux kilomètres de sable blanc et abritant un hôtel St Regis, ainsi que de nombreux appartements et villas. C’est l’un des resorts cités en exemple par le gouvernement. (© DR)


Le groupement retenu pour réaliser l’étude de cadrage architectural et urbanistique du projet de “Village tahitien” était à Tahiti, la semaine dernière. Les membres de ce groupement ont participé à de nombreux projets touristiques à travers le monde. Les différents scénarios pour le “Village tahitien” devraient être présentés prochainement.

Plus d’un an après que le groupe chinois Recas, qui avait été retenu par le gouvernement polynésien, a échoué à boucler le tour de table financier, les choses avancent lentement. Le choix avait alors été fait de se tourner vers un projet de taille plus modeste.

Le groupement retenu par Tahiti Nui aménagement et développement (TNAD) pour réaliser l’étude de cadrage architectural et urbanistique était à Tahiti, la semaine dernière, pour plusieurs rencontres avec le gouvernement.

Ce groupement dispose de “références internationales solides”, selon le communiqué publié jeudi dernier par le gouvernement.

Il est chargé de “définir le projet d’aménagement par allotissement, à partir de la base programmatique arrêtée par le gouvernement lors du premier comité de pilotage du projet” en mars.

Mais pour l’instant, hormis le fait que les dimensions du projet ont été revues à la baisse, et le nom transformé de “Mahana Beach” à “Village tahitien”, difficile de se faire une idée.

 

Différents scénarios du projet prochainement présentés

 

C’est l’architecte et mandataire Pierre Lacombe, fondateur du cabinet Tropical Architecture, qui est le chef de file de ce groupement.

Les Polynésiens connaissent bien ses réalisations, parmi lesquelles on peut citer le St Regis et les Sofitel de Bora Bora, le Pearl Beach de Tikehau ou encore le Legends Resort de Moorea. 

Il est entouré de deux “cotraitants” : le cabinet EDSA, dirigé par Robert Behling, qui doit concevoir le “master plan” et le paysagisme, et WATG, en charge de la ligne architecturale des bâtiments.

EDSA, fondé en 1960 et basé à Fort Lauderdale en Floride, aux États-Unis, est le concepteur du resort Bahia Beach de Puerto Rico, d’Atlantis aux Bahamas ou du Four Seasons Jumeirah Beach à Dubaï.

WATG est également l’un des plus gros cabinets d’architecture américains, fondé en 1945 et basé à Irvine, en Californie, qui se targue, sur son site Internet, de “concevoir des destinations” touristiques.

WATG a notamment œuvré sur le même Four Seasons de Dubaï, sur le Hilton de l’île chinoise de Sanya, ainsi que de nombreux resorts à Hawaii et le Hawaii Convention Center de Honolulu.

Était également du voyage la société américaine Pro Forma, spécialisée dans le conseil sur les resorts touristiques. D’après son site Internet, elle est très active en Chine, particulièrement sur les parcs d’attractions.

Enfin, la société Cumming, experte en planification immobilière et management de projets et de coûts, faisait également partie de la délégation.

Elle aussi compte parmi ses clients les hôtels Four Seasons, Hilton et Starwood, les studios Universal et Disney ou encore Apple.

“L’équipe présentera prochainement différents scénarios du projet dont l’arbitrage se fera lors du prochain comité de pilotage du projet ‘Le Village tahitien’”, indique le gouvernement.

En attendant ces énièmes études, La Dépêche a sélectionné quelques exemples des projets touristiques auxquels ont déjà participé ces quatre sociétés. 

C.P.

 

 

170
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

C'est la semaine de la mobilité, dans votre quotidien, faites-vous des gestes comme :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete