Habillage fond de site

A Tauturu ia na : 20 ans au service des malades

mardi 28 mai 2019

Chantal Remont (couronne rouge) entourée de son équipe et des anciens présidents, Daniel Hacques et Nini Barnouin-Topata. Photo : Ph. Binet

Chantal Remont (couronne rouge) entourée de son équipe et des anciens présidents, Daniel Hacques et Nini Barnouin-Topata. (Photo : Ph. Binet/LDT)


A Tauturu ia na a organisé, samedi dernier, une soirée pour célébrer les 20 ans de l’association à Paris à l’hôpital Corentin Celton d’Issy-les-Moulineaux. Près d’une centaine de personnes ont participé à la fête dont plusieurs malades et accompagnants venus d’établissements hospitaliers ou d’hébergement de Paris et sa région. Chantal Remont, présidente depuis juillet 2018 de l’association de Paris, a tenu à associer ses prédécesseurs, Nini Barnoin-Topata et Daniel Hacques, dans l’historique parisien.

Il y a déjà vingt ans que Patrice Jamet, suite à l’expérience d’accompagnement à Paris d’un malade en 1999, a vivement ressenti le besoin d’organiser un soutien matériel et surtout psychologique sur place. Il a alors créé l’association A Tauturu ia na. La section de Paris a célébré l’anniversaire samedi dernier à l’occasion d’une soirée festive à l’hôpital Corentin Celton d’Issy-les-Moulineaux.

Près d’une centaine de personnes ont participé à la fête, dont plusieurs malades et accompagnants venus d’établissements hospitaliers ou d’hébergement de Paris et sa région. On a noté la présence de Moetai Brotherson, mais aussi de Béatrice Vernaudon, ainsi que de Caroline Tang, chef de la Délégation de la Polynésie française à Paris, et Maeva Serre, directrice de l’antenne CPS de Paris.

Une sympathique bringue qui a vu en prime l’intervention d’un orchestre piloté par Auguste, de trois groupes de danse, dont Hotu Rau Ori (lauréat du Heiva i Paris l’an dernier) et un groupe “musclé” de Wallisiens. Pas de bringue sans repas à la tahitienne, bien entendu, et les équipe de A Tauturu ia na ont fait le nécessaire côté restauration, avant l’arrivée acclamée de l’impressionnant gâteau d’anniversaire.

 

L’entraide au cœur de l’association

 

Chantal Remont, présidente depuis juillet 2018 de l’association de Paris, a tenu à associer ses prédécesseurs, Nini Barnoin-Topata et Daniel Hacques, dans l’historique parisien. Si elle se félicite de la très nette amélioration dans la coordination des visites aux malades effectuées par A Tauturu ia na, la CPS et trois autres associations, elle n’en mesure pas moins la charge que l’entraide représente pour tous les bénévoles qui apportent, écoute, réconfort, animations et aides tout au long de l’année. “Nous sommes une association d’une quarantaine d’adhérents et d’une quinzaine d’intervenants bénévoles. Nous travaillons avec un seul objectif, les malades, donc sans problèmes à avoir avec d’autres associations, d’autant que la répartition des malades en région parisienne est telle que nous nous partageons au mieux les sites entre nous toutes”, explique Chantal Remont. “Les évasanés ont bien des demandes et certains, beaucoup qui sont sans ressources, pensent que nous pourrons les aider financièrement, ce qui n’est pas le cas. De notre côté, nous essayons de les distraire, de les sortir, leur faire visiter Paris. Nous avons besoin de plus de bénévoles car il y a des sites, qui ne sont pas visités parce que souvent trop éloignés. Nous avons heureusement un chauffeur, Auguste, qui peut m’emmener le vendredi visiter des malades en grande banlieue. Nous essayons ainsi d’aider au maximum, mais ce n’est pas toujours évident”.

Ph. Binet

 

a tauturu ia na

L’impressionnant gâteau d’anniversaire. (Photo : Ph. Binet)

ma'a tahiti a tauturu ia na

Un bon ma’a tahiti bien sûr ! (Photo : Ph. Binet)

hotu rau ori

Hotu Rau Ori a offert son spectacle aux malades et accompagnants. (Photo : Ph. Binet)

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Pour cette rentrée scolaire, vous avez fait le plein de cartable :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete