À vous la parole – Selon vous, que peut-on faire pour lutter contre les violences faites aux femmes et pour lutter contre les violences conjugales ?

    mercredi 4 mars 2015

    Chaque semaine, La Dépêche de Tahiti vous fait réagir à une question d’actualité. Vos réponses sont publiées dans La Dépêche Dimanche. Laissez vos commentaires ici ou sur notre page Facebook. Cette semaine la question : Selon vous, que peut-on faire pour lutter contre les violences faites aux femmes et pour lutter contre les violences conjugales ?

    Voly 2015-03-10 06:56:00
    Il faudrait des psychiatres spécialisés et non pas un pseudo-psychiatre expert au tribunal qui déclare lorsqu'un homme prémédite son geste pendant plusieurs heures, passe à l'acte, tente d'endormir sa victime, la frappe, lui arrache sa culotte, "c'est un bon garçon, il a dit pardon, il n'est pas dangereux...". Heureusement que les magistrats ne sont pas dupes.
    polynesie 2015-03-05 09:48:00
    Je connais des femmes qui tabassent leur TANé.
    Pour arrêter la violence dans le couple ou dans la famille en général: Bien éduquer (bonne éducation) les enfants. Avoir de la foi et écouter le seigneur. Arreter de boire l'alcool
    La justice doit appliquer des peines exemplaires et des travaux d'intérêt général.
    Bob henana 2015-03-05 08:20:00
    Commençons par interdire la vente de boissons alcoolisées, bière locale comprise et dans 6 mois vous diminuez par 50% ce genre de faits divers malheureusement traités comme tels par nos politiques et surtout, instruisons nos garçons afin qu'ils ne reproduisent pas le comportement "cromagnon" de leurs géniteurs. Pas si simple me direz vous ?..............
    REMOND 2015-03-05 07:44:00
    Aussi dramatique soit la violence faite aux femmes ce n'est là qu'un aspect du vaste ensemble qu'est " La VIOLENCE". La violence est dans le collectif et se manifeste dans tout regroupement humain au sein desquels les egos s’entre déchirent pour toujours apparaître comme étant supérieur aux autres, la force physique ayant le plus souvent le dernier mot. Ainsi on blesse , et parfois tue, pour une place de parking ou même un regard de travers. Dans le contexte familial et du fait du rapprochement plus intense des personnes, la violence s'avère être encore plus excessive en nombre. Au sein de la cellule familiale se rencontre les violences faites aux enfants, et si les violence physiques sont l'apanage des hommes adultes les tortures psychiques et mentales peuvent être le fait du père comme de la mère. Ainsi les violences faites aux femmes s'inscrivent dans cette longue lignée de traumatismes infligés par l' être humain à l’être humain. Même si au sein d'un couple 'la bouche de la femme' et/ou sa propre agressivité rivalisent avec celles du Tane c'est presque toujours la femme qui est la victime de la force physique de son compagnon. Au bout de cette chaîne se situe la violence faite par l'individu à soi même. En effet des individus s'auto-mutilent et vont jusqu'au suicide. Leur hygiène de vie est mortifère par ce qu'ils ingèrent de nocif pour leur santé et tel est le cas de l’excès d'alcool et de stupéfiants. Et c'est bien le constat de ces excès d'alcool et de stupéfiants qui est le fil rouge de toutes ces formes de violence. Alors de ce diagnostique quelles actions sont possibles?Les mesures préventives des pouvoirs publics demeurent inefficientes et le durcissement des sanctions pénales, pour intervenir a-posteriori, ne peuvent en rien éviter ces violences. Non! le responsable est l’être humain lui même qui doit apprendre, et à qui l'on doit apprendre, à vivre sainement, à maîtriser ses comportements indignes de la race humaine,'à respecter les valeurs sociétales qui sont le fondement de notre 'vivre ensemble et surtout à parvenir à s'aimer soi-même. Ceci est ,bien sur, aujourd'hui, utopique mais je sais pourtant que là est le devenir de l' humain et de notre humanité.
    eymilia 2015-03-04 23:34:00
    Jconnais kelkun ki tabasse sa femme souvent il tabasse ossi c enfant (honteux) il a touché sa mère a deux reprise il boit fume stone fou rien dbon de ses journée et j''aimerais le dénoncé le problème: je sais pa par koi commencé?? ;-(
    Lou lin Vaitiare 2015-03-04 12:39:00
    pour lutter contre les violences faites aux femmes il faudrais faire plusieurs préventions afin de sensibilisé les hommes qui aimes frapper leurs femmes il faut mettre en place des préventions plus sévère et qui choc pour que les homme se rend compte de tout le mal qui cause à sa bien aimée.....
    mais bon les vrai hommes ne frapperais jamais leurs bien aimer s'il il dit qu'il aime.
    flower 2015-03-04 12:16:00
    Déjà qu'ils arrêtent l'alcool ! Fléau monstrueux dans les familles du fenua !
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete