Habillage fond de site

Aéroport : la zone des arrivées internationales métamorphosée

jeudi 22 mars 2018

2999_documentLe tout nouveau circuit des arrivées internationales de l’aéroport de Tahiti-Faa’a a été dévoilé mercredi à la presse. Le changement est notable : plus d’espace, plus de lumière, plus de modernité et surtout une véritable immersion dans la culture polynésienne à travers une multitude de détails dispersés le long du circuit menant du tarmac au hall d’accueil. Un projet d’envergure signé Pascal Beaudet, un architecte local renommé, à qui l’on doit notamment l’immeuble Le Bihan, à Pirae, ou la construction du nouvel immeuble Tua Rata, qui accueillera prochainement le nouveau siège de l’Office des postes et télécommunication et celui d’Air Tahiti Nui, à côté de l’aéroport.

« L’idée, c’était d’avoir un circuit d’arrivées qui soit en adéquation avec les standards internationaux, mais avec une touche polynésienne perceptible. On voulait que le passager soit saisi, dès sa sortie de l’avion, par l’ambiance unique du fenua, le mana polynésien », explique Éric Dumas, directeur général d’Aéroport de Tahiti (ADT). Les travaux de rénovation ont démarré en 2014. Un challenge de taille pour ADT, qui, durant plus de trois ans, a dû reconfigurer l’espace arrivées de l’aéroport pour continuer à accueillir quotidiennement ses passagers.

« Durant trois ans, la salle destinée à la réception des bagages des passagers en provenance de vols internationaux a été réduite de moitié. Mais tout s’est bien passé. Nous n’avons d’ailleurs reçu aucune réclamation à ce sujet »,  précise Éric Dumas.

Parmi les changements notables : la mise en valeur, dès l’entrée dans l’aéroport, de l’accueil traditionnel polynésien avec ses musiciens et ses danseuses, à travers la création d’une scène dédiée, entourée de unu et de végétaux, à l’image de certains marae du fenua.

 

Immersion dans la culture polynésienne

 

Puis, l’immersion dans la culture polynésienne se poursuit avec, dans la file d’attente menant aux comptoirs de la police aux frontières, une grande vitrine refermant diverses œuvres prêtées par le Musée de Tahiti et des îles, choisies selon quatre thématiques : les cinq archipels, l’artisanat local, la danse et un espace réservé aux œuvres contemporaines.

À l’entrée de la salle réservée à la réception des baguages, deux tiki monumentaux de 2,5 mètres de haut, réalisés par l’artiste Teiki Ah-Scha, accueillent les passagers. Aux murs, des fresques colorées réalisées par le graffeur Jops. Au plafond, des puits de lumière soutenus par des arborescences d’acier, rappelant les arbres polynésiens…

L’espace de la salle de réception des baguages a été augmenté de 300 m2. Les carrousels bagages, auparavant en forme de U et prenant beaucoup de place, ont été remplacés par des carrousels inclinés, présentant des rendements de traitement bien supérieurs au mètre linéaire.

« Nous avons aujourd’hui la capacité de traiter deux vols long-courriers simultanément avec un confort amélioré », annonce Éric Dumas.

 

Plus de 2 millions de passagers estimés pour 2019

 

D’autre part, le passage des bagages se situe aujourd’hui intégralement en zone publique livraison et ne repasse plus en zone réservée comme c’était le cas auparavant, de façon à être conforme avec les règles de sûreté internationales.

Seul petit hic : il fait chaud, dans cette salle. Toute la ventilation est créée par un système d’aération naturelle. Des  brumisateurs ont été dispersés un peu partout dans l’espace pour le confort des usagers. Mais cela sera-t-il suffisant ? ADT se laisse quelques mois d’observation avant d’envisager la possibilité de climatiser cette salle. Notons cependant qu’actuellement, toutes les arrivées internationales se déroulent de nuit ou très tôt le matin, en dehors des heures chaudes.

Quant au duty free, situé juste avant la sortie, il est de belle taille et on y trouvera cigarettes, alcools, parfums, confiseries et accessoires de Go Pro, notamment.

La rénovation de ce circuit d’arrivées internationales aura coûté 750 millions de francs, financés intégralement par ADT sur fonds propres.

Elle intervient à temps, puisqu’avec l’arrivée de deux nouvelles compagnies aériennes d’ici la fin de l’année, le flux de voyageurs devrait considérablement augmenter. ADT estime d’ailleurs à 2 millions le nombre de passagers à l’aéroport international de Tahiti-Faa’a en 2019, au lieu de 1,3 million en 2017.

E.P.

 

2998_document 3001_document

3000_document  3002_document

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Selon vous, quelle troupe remportera le Heiva i Tahiti cette année en Hura Tau :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete