Affaire du « shirtfront » : la presse russe tourne Tony Abbott en dérision

    mercredi 15 octobre 2014

    Abbott le boxeur versus Poutine le judoka. La presse russe ironise sur les gesticulations de Tony Abbott, « une petite terreur de cour de récré ». Canberra est contraint d’accueillir Vladimir Poutine au sommet du G20 en novembre à Brisbane, malgré l’implication indirecte de la Russie dans l’attaque du MH17 en Ukraine, qui a coûté la vie à 27 Australiens et 11 étrangers résidant en Australie. Pour faire oublier cette concession, Tony Abbott a déclaré qu’il demanderait des comptes au président russe en marge du G20 : « Je vais me ‘heurter’ à M. Poutine. Car les passagers du MH 17 ont été assassinés par des rebelles soutenus par la Russie, avec des armes fournies par la Russie. » ‘Heurter’ : Tony Abbott a utilisé un terme intraduisible de football australien, to shirtfront, qui désigne une collision entre deux joueurs, de face, poitrine contre poitrine, le but étant de faire tomber l’adversaire qui tente de contrer.
    La menace contre Poutine est relayée par les media russes, en particulier la Pravda. L’éditorialiste du journal a consacré un article en une à Tony Abbott. Pour Timothy Bancroft-Hinchey, le Premier ministre australien n’est rien d’autre qu’une « petite terreur de cour de récré, un esprit dérangé qui a urgemment besoin de se soigner », avant d’ajouter : « Un dirigeant d’un pays civilisé devrait attendre le résultat de l’enquête avant d’accuser la Russie. »
     
    Radio Australia
     
     

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete