Habillage fond de site

Bannière sur-titre PI

Affaire Erima : Gaston Flosse face à un huissier et un camion de déménagement

vendredi 16 décembre 2016

erima

L’accès à la résidence a été bloqué par un pick-up, sous les yeux des représentants de la gendarmerie. (© Bertrand Prévost)

 

 

Un nouveau chapitre de la dispute entre Tonita Mao et Gaston Flosse s’est déroulé, hier matin, dans la propriété de Erima. À la demande de Tonita Mao, un huissier de justice est venu signifier à l’ancien président du Pays son obligation de vider les lieux.

Une décision justifiée par la procédure de conciliation qui fait suite à la demande de divorce engagée par l’ex-épouse du Vieux lion. Celle-ci stipule que Gaston Flosse ne peut plus vivre sous le même toit que son ex-compagne qui, elle, vit à Erima.

Dans le même temps, d’autres procédures courent au tribunal, avec comme enjeux, le paiement du reliquat du prix de la maison auprès de la SCI Nahiti détenue par Réginald Flosse.

En début de semaine, le tribunal civil a rejeté le référé de Tonita Flosse contre le commandement de payer de 92 millions de francs, demandé par le fils de Gaston Flosse au nom de trois sociétés civiles immobilières propriétaires de la maison de Erima. Ce refus de paiement activerait la clause résolutoire de vente selon les avocats de la SCI. Le dossier devrait être audiencé le 25 janvier prochain.

 

À nouveau dos-à-dos

 

Hier matin, comme tous les jours, c’est vers 7 h 40 que Gaston Flosse, accompagné de Pascale Haiti, a pris la route pour son bureau de l’assemblée de la Polynésie française. Dix minutes plus tard, l’huissier de justice faisait la route dans l’autre sens pour signifier une seconde fois l’expulsion de Gaston Flosse. En effet, un premier acte a été tenté le 25 novembre.

L’huissier était, quant à lui, accompagné par un immense camion pour y entreposer toutes les affaires de l’ancien président.

Sur place, ce dernier ne pouvait que constater l’absence à signifier, mais Gaston Flosse, joint par téléphone, faisait alors demi-tour pour retourner à Erima.

Vers 10 heures, tout le monde se retrouvait dans le jardin du domaine, sous les yeux de la gendarmerie de Arue, qui restait en observation à bonne distance, prête à intervenir si les discussions tournaient mal.

Pendant ce temps, quelques fidèles du Vieux lion se mettaient en place, interdisant les accès, allant même jusqu’à mettre un pick-up au milieu de la route pour empêcher un nouveau camion de chargement, plus petit celui-là, de pénétrer dans le domaine. Une tension palpable flottait alors dans l’air.

L’huissier n’a pu que constater le refus de Gaston Flosse de quitter les lieux avec ses affaires et s’apprêtait hier à faire une nouvelle demande d’utilisation de la force publique pour la prochaine fois.
Gaston Flosse, de son côté, est allé prendre conseil auprès de Me François Quinquis sur les suites à donner à cette affaire.

Bertrand Prévost

 

 

941
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

C'est la semaine de la mobilité, dans votre quotidien, faites-vous des gestes comme :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete