Air France: les pilotes en grève exigent une médiation, rejetée par Matignon

    vendredi 26 septembre 2014

    Malgré des pressions de plus en plus fortes pour arrêter la grève, les pilotes d’Air France ont conditionné vendredi soir la fin du conflit à la nomination d’un médiateur indépendant, une proposition rejetée par Matignon et la direction du groupe.
    La compagnie aérienne avait annoncé en fin d’après-midi avoir proposé aux syndicats de pilotes un plan « de sortie de crise » sur la base inchangée de son projet Transavia France, la filiale low cost hexagonale mais avec l’abandon définitif de Transavia Europe.
    Selon les termes du protocole, la direction maintient la nécessité d’employer les pilotes « aux conditions d’exploitation et de rémunération de Transavia France, afin de garantir la compétitivité de cette dernière ainsi que son développement en complémentarité avec le réseau Air France ».
    « Les propositions faites par la direction d’Air France ne répondent pas aux préoccupations de la profession », a réagi dans la soirée le Syndicat national des pilotes de ligne (SNPL, majoritaire), estimant que le PDG du groupe d’Air France-KLM Alexandre de Juniac « a démontré son incapacité à mener un dialogue social respectueux ».
    Pour mettre un terme à la situation, « nous demandons que le gouvernement nomme au plus vite un médiateur indépendant », a indiqué le porte-parole du SNPL, Guillaume Schmid, à l’AFP.
    Une proposition aussitôt rejetée par Matignon, qui a jugé qu’une solution de sortie du conflit était déjà « sur la table ».

    AFP

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete