Habillage fond de site

Air France Stand Up Paddle Race – Titouan Puyo grand vainqueur de l’Élite

lundi 8 avril 2019

Départ de la course Élite depuis la plage de Vaira’i : direction la passe de To’ata par le lagon, retour par le large, direction la passe de Taapuna avant de revenir vers Vaira’i. (Photo : Stanley Teraivanaa Sandford)

Départ de la course Élite depuis la plage de Vaira’i : direction la passe de To’ata par le lagon, retour par le large, direction la passe de Taapuna avant de revenir vers Vaira’i. (Photo : Stanley Teraivanaa Sandford)


Près de 265 compétiteurs étaient en lice dans la Air France Stand Up Paddle Race samedi dernier, sur le tronçon To’ata-Vaira’i. Le tenant du titre et 3e mondial Titouan Puyo a remporté la course Élite au finish devant le jeune Keoni Sulpice, qui aura 15 ans le mois prochain. La Lagoon a été dominée par Henere Harrys chez les hommes et par Ranihei Bonet chez les femmes et la Prone par Damien Troquenet chez les hommes et Heilani Cronsteadt chez les femmes.

Belle victoire au finish du 3e mondial et tenant du titre Titouan Puyo devant le jeune Keoni Sulpice, qui n’aura 15 ans que le mois prochain, dans la course Élite de 24 kilomètres. Près d’une quinzaine d’étrangers ont pris part à cette course.

Le départ de la course Élite a été donné depuis la plage de Vaira’i, à Punaauia, sous un soleil de plomb, direction la passe de To’ata par le lagon. Déjà, un peloton d’une dizaine de rameurs s’est détaché du groupe au large de la piste d’atterrissage de l’aéroport de Faa’a.

En tête, Titouan venu de Nouméa et Lorenzo Bennett. À la passe de To’ata, les rameurs ont pris le chemin du retour par le large, direction la passe de Taapuna, puis retour vers la plage de Vaira’i. À mi-course, sur le tronçon de retour, Keoni rejoint les deux compères qui larguent leurs poursuivants et font la course à trois… jusqu’à l’arrivée.

La victoire s’est jouée sur la fin, avec un forcing du plus âgé. L’expérience a primé sur la jeunesse. Belle victoire serrée de Titouan, suivi de très près par Keoni et Lorenzo.

Keoni Sulpice participera à la fin du mois à une course internationale en Caroline du Nord. Henere et Damien, leaders en Lagoon et Prone 8 h 30, les rameurs engagés dans la Lagoon Race se sont lancés, suivis un quart d’heure plus tard par les prones. La distance de ces deux courses étaient de 8 kilomètres.

En Lagoon, Henere Harrys franchit la ligne d’arrivée en 51m et 27s, soit près de 40 minutes d’avance sur les prévisions ; il était suivi à une trentaine de secondes derrière par Moehau Swapp et Paul Lenfant.

Chez les femmes, Ranihei Bonet boucle son parcours en 1h et 5 minutes ; Noélyne Teiti et Manulanie Naudin, ses poursuivantes, sont arrivées plus de 4 minutes après.

En Prones, dans l’ordre, Heilani Cronsteadt, Laurence Costa-Lacombe et Marie Esnaola constituent le podium féminin. Heilani a rallié Vaira’i en un peu plus d’1h et 8 m.

Chez les hommes, Damien Troquenet, qui a enchaîné sur la course Élite, a accompli les 8 kilomètres en 1h et moins de 15m ; Narai Atger et Charles Taie étaient dans son sillage.

D’autres courses sont venues animer le site, telles que la course Kids qui a vu la victoire du jeune Manoa Goyat, et le relais Gillette Fun Race remporté par l’équipe Sushine.

 

Stanley Teraivanaa Sandford

 

podium air france stand up paddle race

Titouan Puyot, 1er Élite hommes

TITOUAN PUYOT“Rien n’est fini sur cette course. On a vu l’an dernier, tout se fait sur la fin. Même si on n’était que trois devant, je jetais toujours un œil sur les poursuivants. Je pensais que ça allait être plus facile que ça. J’ai vu que Keoni avait gagné quelques courses ici à Tahiti, donc bien sûr, je surveille tout le monde. Je savais qu’il fallait que je me batte jusqu’à la fin. Quand j’ai vu qu’il avait lâché de quelques planches, dans ma tête, c’était hourrah !”

 

Keoni Sulpice, 2e Élite

KEONI SULPICE“J’ai su gérer ma course. J’ai attaqué au bon moment au niveau de Papeete. Enzo et Titouan sont partis 80 mètres à l’avant. Je suis revenu sur eux puis j’ai géré jusqu’à l’arrivée. J’y croyais (à la victoire) à la fin, j’ai passé de peu Titouan mais il m’a de nouveau doublé juste avant la bouée.”

 

Yuka Sato, 1re Élite femmes

YUKA SATO“Aujourd’hui, c’était une course assez dure, pas de vent et il faisait chaud. J’adore cette course. Elle est incroyable et agréable. On m’a dit que j’étais à environ un kilomètre de distance de ma poursuivante.”

 

Henere Harrys, Vainqueur SUP Lagoon Race

“On a eu des conditions difficiles. Il y a de nouveaux combattants qui ont réussi à tirer le groupe. Mais j’ai réussi à tirer mon épingle du jeu. Avec mon copain, Moehau, on a bien géré à l’avant. Ceux qui étaient à l’arrière tombaient à cause des vagues des bateaux et cela nous a permis de nous détacher du peloton.”

 

Damien Troquenet, 1er Prone

DAMIEN Troquenet“Le prone, c’est comme le vélo, il faut tout de suite aller devant. Le jeune Narai Atger a tiré le groupe tout le long de la course. Moi et Pops, on était plus renards que lui, on est resté derrière.”

 

2 Elite peloton 3 ELITE RACE.JPG 4 LAGOON RACE  6 Elite

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Pensez-vous qu’un Tahitien peut enfin s’imposer à domicile cette année à la Tahiti Pro Teahupo'o ? Si oui, lequel ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete