Air Tahiti: Management déficient et relations humaines en berne, selon les pilotes

    vendredi 20 mai 2016

    La grève générale chez Air Tahiti s’est poursuivie hier. De nouvelles perturbations sur les vols sont attendues aujourd’hui. L’Aremiti 5 est affrété pour Huahine et Raiatea. Les PNT et PNC veulent que la direction d’Air Tahiti respecte la réglementation et reconnaisse leur travail en vue d’une bonne cohésion d’entreprise.

    C’est sous couvert de l’anonymat, “de peur des représailles de la direction” que certains pilotes ont voulu livrer leur ressenti sur la grève chez Air Tahiti qui paralyse fortement l’activité aérienne de la compagnie domestique, mais aussi les prestations de l’escale aérienne chez les compagnies internationales.

    Les principaux griefs des pilotes portent sur l’application de la législation les concernant, mais aussi sur les déficiences au niveau du management et des relations humaines, que certains qualifient de “détestables”.
    Selon les pilotes, il est obligatoire “pour retrouver de l’apaisement” que la direction “prenne en compte les relations humaines”. “Ces six dernières années, 10 PNT (pilotes) et PNC (hôtesses et stewards) ont été licenciés ou rétrogradés. En un an et demi, trois salariés ont bénéficié d’un arrêt de travail pour raisons psychologiques.”

    Les pilotes affirment également que c’est la “peur au ventre” qu’ils viennent travailler. “Nous sommes soumis à une pression quotidienne de par notre métier, mais aussi par la hiérarchie. Deux fois par an, nous passons au simulateur de vol afin de voir notre capacité à gérer l’imprévu et notre rapidité de réaction en face d’un problème lors d’une phase de vol. Ce passage au simulateur est synonyme pour nous d’un stress supplémentaire dans la mesure où sans raison particulière, sans motif valable, on peut décider que nous sommes inaptes au vol et nous licencier.”

    Pour certains pilotes, le recrutement “uniquement de pilotes d’origine polynésienne” est également une source de problèmes au sein de la compagnie. “Le fait de vouloir privilégier à tout prix un recrutement local pour occuper un emploi de pilote pose de graves problèmes pour la sécurité des vols. La licence ne fait pas d’un pilote un bon pilote, comme le permis de conduire ne fait pas de son détenteur un bon conducteur.
    Certains, pour différentes raisons, resteront toujours des mauvais pilotes, au risque de mettre en péril la vie des passagers qu’ils transportent.

    Il y a, au sein d’Air Tahiti, des rapports claniques qui font que les moins bons éléments vont progresser plus vite que d’autres sur le seul fait qu’ils appartiennent au bon clan. Les autres seront méprisés au pire, ignorés au mieux.”

    Ce que réclament les pilotes, “c’est tout simplement la reconnaissance de leur travail”.
    “Nous ne voulons pas d’augmentation de salaire. La fatigue est un réel problème et figure parmi les causes d’accident.
    La multiplication des étapes contribue mathématiquement à augmenter le facteur risque. Sept escales d’affilée, c’est six fois plus de risque d’accident par rapport à un vol long courrier sans escale. Nous demandons la reconnaissance de la partie professionnelle de notre métier ainsi que la prise en compte du temps de repos.
    À titre d’exemple, en dix ans, un pilote d’Air Tahiti exécute en moyenne un atterrissage toutes les 45 minutes de vol. Cela fait certes partie de notre métier, mais encore faudrait-il que la direction le prenne en compte.”

    Les négociations étaient toujours en cours hier, à l’heure, où nous mettions sous presse.

    Pascal Martin

    Disposition pour le transport des passagers Huahine et Raiatea

    Air Tahiti a affrété le bateau Aremiti 5 pour transporter ses passagers Huahine et Raiatea qui n’ont pu voyager depuis mardi.
    Ces voyageurs sont invités à prendre contact rapidement avec Air Tahiti (tél. 40.86.42.42) durant les heures ouvrées pour confirmer leur voyage et pour tous les renseignements pratiques y afférant.
    Pour les passagers qui choisiront de ne pas prendre le bateau, Air Tahiti n’assurera pas de prise en charge.
    • Horaire de la rotation spéciale du bateau de demain :
    Départ Papeete 7 h 30-Arrivée à Huahine 11 heures => convocation au quai Aremiti de Papeete à 5 h 30
    Départ Huahine 11 h 30 – Arrivée Raiatea 12 h 15 => convocation au quai de Fare à 9 h 30
    Départ Raiatea 12 h 45 – Arrivée Papeete 16 h 45 => convocation au quai de Uturoa à 10 h 45.

    Programme des vols de vendredi 20 mai

    • Maintien de certains vols îles Sous-le-Vent, ainsi que de certains vols vers Tikehau, Rangiroa et Mataiva avec des modifications d’horaires, voire d’itinéraires.
    • Annulation des vols Marquises (y compris trajets interMarquises), Australes, Ahe, Arutua et Manihi.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete