Alain Juppé en tête au fenua

    lundi 21 novembre 2016

    primaire droite

    À la mairie de Pirae, 1 294 électeurs de Pirae et Arue ont voté, samedi dernier. S’il n’est pas possible d’augmenter le nombre de bureaux, samedi, les bureaux de Mahina, Papeete et Pirae devront sans doute affiner leur logistique. (© Caroline Perdrix)


     

    Alain Juppé arrive en tête du premier tour avec 48,9 % des suffrages exprimés. Nicolas Sarkozy est loin derrière, à 39,6 %. La participation au premier tour a été de 5,6 %, soit 11 300 électeurs. Le Tahoera’a et Tau Hotu Rau vont appeler à voter pour François Fillon au second tour.

     

     

    Alain Juppé remporte le premier tour de la primaire de la droite et du centre, en Polynésie française, avec un score écrasant de 48,9 %. Les électeurs polynésiens ont donc bien suivi les consignes de l’allié d’Alain Juppé au fenua, le Tapura huiraatira du président du Pays, Édouard Fritch.

    Nicolas Sarkozy, soutenu par le Tahoeraa huiraatira de Gaston Flosse, a lui aussi bénéficié de la discipline de vote des orange, et réuni 39,6 % des suffrages exprimés.
    Cependant, à l’heure où nous écrivons, tous les résultats ne sont pas encore officiellement donnés par les organisateurs de la primaire en métropole ; ils sont encore susceptibles de modifications.

    Le Tapura huiraatira, dans un communiqué, “accueille avec satisfaction la belle participation” et se félicite de ce résultat “qui place Alain Juppé en tête, alors que le Tapura huiraatira ne s’est positionné que tardivement à son soutien”.

    Le Tapura “appelle tous ceux qui ont soutenu Alain Juppé à confirmer leur choix au deuxième tour” et invite “ceux qui ont fait le choix d’un autre candidat au premier tour à se reporter massivement sur lui”.
    “Nous restons persuadés qu’Alain Juppé est le candidat qui saura le mieux être à l’écoute des Polynésiens, dont il connaît parfaitement les préoccupations.”
    11 300 électeurs polynésiens, soit 5,6 % de l’électorat (contre près de 9 % pour l’ensemble de la France), se sont déplacés, samedi dernier.

    Si la matinée a été particulièrement chargée — certains ont dû attendre plus de trois heures et nombreux sont les responsables politiques qui ont critiqué l’organisation —, l’affluence s’est résorbée après la mi-journée.

    Seuls 13 bureaux de vote ont été ouverts pour ce premier tour : Papeete, Pirae, Mahina, Punaauia, Teva i Uta, Moorea, Bora Bora, Nuku Hiva, Rangiroa, Hao, Uturoa, Huahine et Rurutu.

     

    Fillon, sans soutien en Polynésie française

     

    François Fillon, qui affiche plus de 15 points d’avance sur Alain Juppé, est la surprise de cette primaire. D’autant plus en Polynésie, où l’ancien Premier ministre n’est soutenu par aucune formation politique.

    Son programme pour les outre-mer ne mentionne la Polynésie qu’une seule fois, quand il prend la réinscription sur la liste des pays à décoloniser de l’ONU comme exemple de la “manière insidieuse” dont l’ancrage des collectivités ultramarines dans la République est remis en question.

    Samedi, François Fillon bénéficiera des reports de voix du Tahoera’a, après l’appel de Nicolas Sarkozy dans ce sens.
    Le nouveau parti de Tauhiti Nena, Tau Hotu Rau, qui s’était rangé derrière Bruno Le Maire, va également appeler à voter Fillon au second tour de cette primaire.

    Restés très discrets hier, les leaders politiques polynésiens s’exprimeront dans les jours qui viennent, notamment sur les ralliements de la dernière heure à un candidat qu’ils n’ont pas vu venir.

    Quant aux électeurs, ils pourront encore affiner leurs connaissances des finalistes lors du débat télévisé prévu jeudi.

    C.P.

     

    Plus d’informations dans notre édition du jour ou au feuilletage numérique

     

    capture-decran-2016-11-21-a-09-26-10

     

     

    Édouard Fritch, président de la Polynésie française : “Si Gaston Flosse gagne, il ne fera pas de recours”

    Fritch

    (© Caroline Perdrix)

    Ce matin Gaston Flosse parlait à nouveau de recours contre cette primaire, qu’en pensez-vous ?
    Alors lui, ce sont des recours sous conditions. S’il perd, il fait des recours. S’il gagne, il ne fera pas de recours. C’est significatif, ça veut dire quand même qu’il n’est pas sûr de lui. Et pourtant, j’ai appris ce soir (samedi dernier, NDLR) qu’il avait quand même fait tirer 40 000 bulletins supplémentaires pour Sarkozy.

     

    Tauhiti Nena : “Bruno Le Maire fera partie du prochain gouvernement”

    (© Caroline Perdrix)

    (© Caroline Perdrix)

    “L’objectif du parti que j’ai créé, c’est de diriger ce Pays, de gagner des communes dans deux ans. Au niveau national, je pense que Bruno Le Maire est un bon référent pour notre groupe politique, et c’est pratiquement sûr qu’il fera partie du prochain gouvernement. C’est quand même quelqu’un qui pèse politiquement au niveau national.”

     

    Gaston Flosse : “La grande pagaille”

    (© Caroline Pedrix)

    (© Caroline Pedrix)

    Que pensez-vous de l’organisation de cette primaire ?
    J’ai commencé par Papeete ce matin (samedi dernier, NDLR) très tôt, vers 6 h 30. Les gens arrivaient déjà, et puis après ça a été la grande pagaille, la bousculade, les engueulades. Je n’ai jamais vu autant de désordre.

    Qui est responsable selon vous ?
    C’est la présidence, le représentant de la haute autorité, mais il est absent. On ne sait même pas où il est et ce qu’il fait. On ne sait plus qui est le représentant de la haute autorité. Il pensait peut-être que la population n’allait pas venir voter mais il s’est trompé lourdement. Paris a suivi les indications de la présidence du Pays et voilà le résultat aujourd’hui.

    Cela vous conforte-t-il dans l’idée qu’il y aura peut-être un recours à déposer ?
    Ah oui, bien sûr qu’il y aura un recours à déposer ! Regardez dans les archipels, aux Australes, pour les cinq communes, il n’y en a qu’une qui va pouvoir voter, c’est celle évidemment de Rurutu parce que le maire Frédéric Riveta est Tapura huiraatira, alors que la capitale administrative est Tubuai, mais le maire est Tahoera’a… Aux Marquises c’est pareil, il n’y a qu’un seul bureau de vote, à Nuku Hiva. Moi je n’ai jamais vu ça.

        Edition abonnés
        Le vote

        Recensement : Êtes-vous prêt à répondre à toutes les questions même intime malgré une garantie de l'anonymat ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete