Habillage fond de site

Bannière sur-titre PI

Alain Juppé vs François Fillon : les partis locaux se positionnent

mardi 22 novembre 2016

tearii alpha

Bien qu’Alain Juppé soit largement devancé par François Fillon au niveau national, le Tapura huiraatira continue de le soutenir. (© Marie Guitton)


 

 

Les partis politiques du fenua ont donné leurs consignes de vote pour la primaire de la droite et du centre, samedi. Tandis que le Tapura huiraatira a confirmé son soutien à Alain Juppé, hier, le Tahoera’a huiraatira et le Tau Hoturau de Tauhiti Nena ont appelé à voter François Fillon. Le match sera serré au fenua, mais le Tapura ne veut pas y voir un quelconque enseignement sur les rapports de force locaux.

 

 

Au lendemain du premier tour de la primaire de la droite et du centre, les partis politiques de Polynésie repositionnent leurs pions. Le Tahoera’a huiraatira de Gaston Flosse et le Tau Hoturau de Tauhiti Nena, qui soutenaient respectivement Nicolas Sarkozy et Bruno Le Maire, déjà éliminés, se sont rangés à l’avis de leurs poulains malheureux, et appellent désormais à voter François Fillon, vainqueur surprise de la primaire au niveau national, avec plus de 44 % des voix (lire La Dépêche de Tahiti d’hier).

Le Tapura huiraatira du président du Pays Édouard Fritch maintient son choix initial : Alain Juppé, arrivé second au niveau national avec seulement 28,5 % des suffrages, mais grand vainqueur de la primaire au fenua, puisqu’il a séduit plus de 48 % des votants polynésiens.

Localement, ce premier tour est donc une victoire pour le parti d’Édouard Fritch, qui n’a pas à retourner sa veste dans l’entre-deux-tours. “Le nomadisme politique et l’opportunisme n’ont jamais fait gagner un parti”, a d’ailleurs soufflé Tearii Alpha, référent local d’Alain Juppé.
Mais le Tapura, même s’il refuse de voir dans cette primaire “une photographie de la force des partis politiques locaux” (lire ci-dessous), pourrait bien ne pas remporter le round final. Si toutes les voix pro-Sarkozy et Le Maire se reportent sur François Fillon, qui n’avait jusqu’alors aucun soutien affiché en Polynésie française, celui-ci pourrait octupler son score local, en passant de 6 à 50 % des voix… Soit un peu plus qu’Alain Juppé.

Le duel s’annonce donc serré au fenua et le Tapura appelle d’ores et déjà tous les électeurs déçus à se reporter “massivement” sur le maire de Bordeaux. Ses chances sont maigres de représenter la droite à la prochaine élection présidentielle, vu l’écart creusé par François Fillon au niveau national.

Et les quelques milliers de votants polynésiens pèsent bien peu face aux millions de participants métropolitains à la primaire. “Mais le second tour, c’est une nouvelle élection, la donne va être rebattue”, a martelé Tearii Alpha.

 

Un débat télévisé jeudi

 

Le maire de Bordeaux promet un combat “projet contre projet” avec François Fillon, dont il attaque la ligne économique “d’une très grande brutalité sociale”, le conservatisme chrétien sur les questions de société ou encore le rapprochement de Vladimir Poutine sur le conflit syrien.

“Alain Juppé est le seul qui est venu chez nous pendant cette campagne, qui connaît très, très bien les dossiers de la Polynésie française depuis plus de vingt ans et qui a rencontré en tête à tête les associations qui défendent les dégâts du fait nucléaire…”, a souligné aussi Tearii Alpha, dans l’espoir de rassembler l’électorat local. “François Fillon annonce la suppression de 500 000 fonctionnaires d’État. Dans l’éducation, la police… La Polynésie ne sera pas épargnée”, ajoute-t-il.

Sa large avance le plaçant au-dessus de la mêlée, François Fillon ne semble pas, de son côté, vouloir s’adonner au jeu des critiques amorcé par Alain Juppé, préférant invariablement défendre son propre programme.
Ses tout nouveaux soutiens polynésiens, sans doute surpris par sa victoire, ont néanmoins du mal à en vanter les mérites au niveau local, se contentant d’expliquer qu’ils suivent les recommandations de leurs champions disqualifiés (lire ci-dessous).

Pour que tout un chacun se fasse sa propre idée, un débat télévisé sera organisé sur France 2 jeudi, à 21 heures à Paris, entre les deux hommes.
“Quoi qu’il arrive, il y aura un premier et un second, et le second soutiendra le premier, précise Tearii Alpha. C’est autour de ces deux personnalités, Alain Juppé et François Fillon, que se construira la campagne de la droite à la présidentielle de 2017.”

 

M.G.

 

Tearii Alpha, membre du Tapura huiraatira et référent d’Alain Juppé au fenua : “Cette primaire n’est pas une photographie de la force des partis politiques locaux”

ht1-alpha

“Nous n’avons jamais fait de ces primaires une consultation partisane. L’objectif, pour nous, c’était de soutenir Juppé. Mais en face de nous, le Tahoera’a huiraatira a souhaité faire de cette primaire un mini-référendum local. Flosse a voulu faire de ce premier tour son comptage personnel. Si la primaire se réduit à un combat de partis, je pense que nous avons gagné. Mais le résultat de cette primaire n’est pas une photographie de la force des partis politiques locaux.

Sur 13 bureaux de vote au fenua, Alain Juppé en a remporté 10. Mais à Mahina, on ne gagne pas. Est-ce que ça veut dire que l’équipe de Jamet va être renversée aux communales ? Ce n’est pas avec les 6 % des électeurs du fenua qui ont participé au premier tour de la primaire qu’on va dire que quelqu’un a gagné ou perdu les prochaines élections locales. En interne, on analyse, on se dit qu’il faut qu’on mobilise plus ici ou là, mais on n’extrapole pas.”

 

 

Tauhiti Nena justifie son nouveau soutien à Fillon

(© Marie Guitton)

(© Marie Guitton)

“Nous n’avons pas atteint les scores escomptés, mais ils sont supérieurs en pourcentage de ceux de métropole. Donc nous pouvons être satisfaits. Nous continuons de croire en l’avenir politique de Bruno Le Maire.” Alors que leur candidat n’est parvenu qu’à rassembler 3,7 % des voix au fenua et 2,4 % au niveau national, Tauhiti Nena et Gustave Taputu, leaders du Tau Hoturau et du Here Ai’a, ont indiqué hier qu’ils continueraient à suivre ses directives.

Éliminé dès le premier tour de la primaire de la droite et du centre le week-end dernier, Bruno Le Maire a déclaré qu’il soutiendrait désormais François Fillon à l’investiture pour la présidentielle de 2017. “Tau Hoturau appelle ses militants et sympathisants à faire de même”, a donc déclaré hier Tauhiti Nena.

Qu’importe si François Fillon a été pendant cinq ans le Premier ministre de Nicolas Sarkozy, honni par l’élu de Papeete. Et qu’importe s’il est également aujourd’hui soutenu par le Tahoera’a de Gaston Flosse. “Fillon est encore neuf”, assurent les partisans du “renouveau avec Bruno”. “Car il est resté dans l’ombre de Sarkozy pendant cinq ans. Les Français ne le connaissent pas vraiment.”

François Fillon aurait fait, selon Tauhiti Nena, une “excellente campagne” et “montré qu’il ne fallait pas se décourager”. “Je ne partage pas totalement sa vision du colonialisme”, a soufflé le leader de Tau Hoturau, en référence sans doute au programme de François Fillon, qui regrette l’inscription de la Polynésie française sur la liste des pays à décoloniser de l’ONU. “Mais il nous paraît être le meilleur candidat du second tour au niveau des principes”, a-t-il tout de même déclaré.

“Modernisation de la vie politique, réduction du nombre de parlementaires, libéralisation, réduction des dépenses publiques… Les engagements de Bruno Le Maire et François Fillon convergent”, assure pour sa part Jérôme Poullet-Osier, le référent local de Bruno Le Maire.

Mais quelles seront les déclinaisons de ce programme au niveau local ? Les partisans ont du mal à répondre et semblent tout miser sur une nomination de Bruno Le Maire à un poste important si François Fillon devenait président de la République l’année prochaine. “On est convaincu qu’on a une belle carte à jouer”, a expliqué Jérôme Poullet-Osier. Selon eux, Bruno Le Maire relaierait alors leurs doléances au sein du gouvernement national.

 

71
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

C'est la semaine de la mobilité, dans votre quotidien, faites-vous des gestes comme :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete