Habillage fond de site

Alcatel obtient le marché du câble Internet

dimanche 18 juin 2017

alcatel

Le président Édouard Fritch, entouré de Yannick Teriierooiterai (à gauche), directeur général de Vini, et Jean-François Martin, P-dg de l’OPT, a fait le point hier sur l’avancement des projets de câbles Internet en Polynésie française, Natitua pour la couverture domestique, et Manatua pour la sécurisation des liaisons internationales, actuellement entièrement dépendantes de Honotua. (© Caroline Perdrix)

Le câble Internet Natitua, qui reliera Tahiti aux Tuamotu et aux Marquises à la fin de l’année 2018, sera fourni par Alcatel Submarine Networks.

Le P-dg de l’Office des postes et télécommunication (OPT), Jean-François Martin, et le président du Pays Édouard Fritch, ont annoncé hier que le marché, lancé en novembre dernier, avait été attribué au fournisseur français, qui a remporté l’appel d’offres devant l’Américain TE SubCom.

Parmi les deux autres soumissionnaires, le Chinois Huawei et le Japonais NEC/Orange, l’un a présenté une offre jugée non conforme, et l’autre s’est désisté. “L’annonce marque le top départ du chantier”, a déclaré Édouard Fritch.

Un chantier beaucoup plus complexe que Honotua, car il s’agit cette fois de raccorder dix îles à ce câble, en construisant autant de stations d’atterrage, et d’en raccorder dix autres via un réseau de faisceaux hertziens.

La pose du câble Natitua et sa mise en service sont prévues pour le troisième trimestre 2018. D’ici là, l’OPT a du pain sur la planche, avec notamment l’aménagement de la station d’atterrage de ce câble domestique à Hitia’a, pour ne pas concentrer tous les risques à Papeno’o, où arrive Honotua.

L’OPT souhaite également entreposer à Hitia’a le matériel actuellement stocké, à prix d’or, à Hawaii. Plusieurs îles cibles verront leur réseau rénové. Ainsi, Rangiroa sera entièrement équipé en fibre optique, de Avatoru à Tiputa.

D’abord annoncé à 7 milliards de francs, le coût du projet Natitua est révisé à la baisse, à 6,5 milliards, dont 4,5 sur fonds propres de l’OPT.

Le contrat Alcatel représente environ les trois quarts de la dépense. Le Pays contribuera à hauteur de 492 millions via le Fonds exceptionnel d’investissement (FEI).

Côté État, l’OPT table sur un milliard de défiscalisation et espère la concrétisation des promesses faites par le précédent gouvernement national de créer un fonds numérique spécifique pour la Polynésie française, qui est hors du champ d’application du Fonds très haut débit – un des sujets qu’Édouard Fritch abordera lors de son voyage à Paris la semaine prochaine, au nom de l’égalité réelle des outre-mer.

 

Alcatel déjà présent

 

Alcatel a pu présenter l’offre la mieux-disante, ont expliqué les cadres de l’OPT, parce que l’entreprise sera présente dans le Pacifique pour mettre en œuvre le câble Tui Samoa, qui doit relier les Samoa à Fidji.

Alcatel pourrait également se mettre sur les rangs du marché Manatua, le câble international qui doit sécuriser nos liaisons internationales en reliant Tahiti – cette fois avec un atterrage à Vairao – aux îles Cook, Niue et Samoa (de là, les liaisons se font via la Nouvelle-Zélande).

Édouard Fritch, qui est chef de file sur ce projet de six milliards de francs, a d’ailleurs annoncé pour la fin de l’année des avancées concrètes en termes de financements, probablement avec l’Asian Development Bank, et d’appels d’offres.

On sait d’ores et déjà que le Pays ou l’OPT devront recourir à l’emprunt pour Manatua.

Quant au projet de câble Chine-Chili, “on est toujours dessus mais on n’a pas d’argent, dit Édouard Fritch”. “Pour l’instant, le développement du câble se fait surtout dans le Pacifique Ouest. Ça bougera quand on aura fait Manatua.”

Ce raccordement au câble de 20 îles des Tuamotu et des Marquises permettra de libérer de la capacité satellitaire en faveur des îles non câblées, notamment aux Australes ou aux Gambier.

Il permettra ainsi de soutenir le développement économique des îles, a indiqué le président du Pays, mais aussi de faire fonctionner les projets de télémédecine et d’enseignement à distance. 

 

C.P.

 

Outre un accès en haut débit, ces îles bénéficieront d’une mise à niveau de leur réseau.

Outre un accès en haut débit, ces îles bénéficieront d’une mise à niveau de leur réseau.

 

3
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Le Pays a lancé l'opération "plage propre", vous sentez-vous concernés ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete