Alcool au volant : les mauvais comportements demeurent

    jeudi 14 avril 2016

    Les autorités ont beau multiplier les actions de prévention, et renforcer la répression, rien ne semble y faire. L’alcool au volant reste “toujours l’un des problèmes majeurs” auxquels sont confrontées les forces de l’ordre. En zone police (Papeete et Pirae), 355 conduites sous l’emprise de l’alcool, concernant des contrevenants affichant un taux délictuel (à partir de 0,8 g), ont été enregistrées l’année dernière, selon le commandant Jean-Loïc Hanuse, numéro deux de la DSP.
    Et depuis le 1er janvier, ce sont déjà 139 infractions pour ces faits qui ont été constatées par les policiers. “Malgré les diverses actions, les gens ont du mal à se raisonner. Nous continuons sur le même rythme même si ces personnes risquent de graves sanctions : l’annulation de leur permis, de la prison, voire la confiscation de leur véhicule”, souligne le gradé.
    Celui-ci constate, en outre, une légère recrudescence de personnes refusant de se soumettre à l’éthylotest “en espérant s’en sortir”.
    Or, il rappelle que ce refus est passable d’une condamnation pénale en plus de celle pour conduite en état d’ivresse que prononce, dans ce cas, le tribunal. Une sorte de “double peine”.
    Et si la conduite sous l’emprise de l’alcool concerne les véhicules et les deux-roues motorisés, c’est également le cas des vélos. Les adeptes de la bicyclette qui ont bu encourent eux aussi des poursuites.
    Depuis le 1er janvier, cinq personnes sont mortes sur les routes polynésiennes. Dans trois des cas, l’alcool était en cause.
    J.-B.C.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete