Habillage fond de site

Alerte cyclonique : la campagne de prévention commence

mardi 10 octobre 2017

alerte cyclone

Les rencontres de la sécurité “renforcent le dialogue avec la population, mais c’est aussi l’occasion de diffuser de l’information”. (© Christophe Cozette)


“Les rencontres de la sécurité”, initiées par le ministère de l’Intérieur, ont démarré hier. Demain à Papeete et Pirae, et samedi à Faa’a : deux journées phares pour la prévention et l’information. Divers stands et animations sont prévus mais surtout la distribution de la brochure Alerte cyclonique du haut-commissariat.

De saison. Alors que nous sommes aux portes de la saison cyclonique au fenua, “Les rencontres de la sécurité”, 5e du nom et initiées par le ministre de l’Intérieur – et coordonnées par les préfets et les hauts-commissaires dans l’Hexagone et en outre-mer –, se déroulent depuis hier et jusqu’à dimanche à Tahiti, Moorea, Raiatea et Hao.

L’ensemble des acteurs, État en tête, ont présenté ensemble, hier matin, au haut-commissariat, les diverses animations et thèmes retenus pour ces rencontres, clairement placées sous le sceau cyclonique.

Ces rencontres, qui se dérouleront principalement demain à la mairie de Papeete et samedi dans la galerie marchande du centre commercial de Faa’a, vont être animées par les acteurs de la sécurité relevant de l’État, du Pays et des communes (protection civile, gendarmerie, polices nationale et municipale, sapeurs-pompiers, direction des transports terrestres, associations assermentées), tous présents hier au point presse, avenue Pouvanaa-a-Oopa.

Pendant ce temps-là, ces rencontres avaient débuté au centre commercial de Punaauia où l’Union nationale des sauveteurs secouristes (Unass) a promulgué d’une part, “les gestes qui sauvent” et d’autre part, commencé la sensibilisation du public, à la prévention face aux risques naturels, notamment climatiques.

Les pluies torrentielles de janvier, surprenantes à plus d’un titre, et le récent phénomène hors-norme Irma qui a dévasté notamment Saint-Martin, sont sur toutes les lèvres et dans les têtes de la sécurité, ici comme à Paris.

Les forces armées ont d’ailleurs entamé de leur côté, un exercice de grande ampleur comme tous les deux ans, intitulé Marara, placé cette année sur le secours aux populations, suite à un cyclone dévastateur, dénommé Scarlett. Ce scénario de cyclone-fiction a été construit autour d’un cyclone d’une ampleur digne d’Irma.

 

Les acteurs, tous les acteurs de la sécurité

 

“La prévention et la préparation aux risques naturels sont une des priorités du haut-commissaire”, a rappelé hier le colonel Pierre Masson, directeur de la sécurité civile au haut-commissariat (lire ci-dessous).

Un événement climatique de la puissance d’Irma “arrivera forcément dans les mois ou les années qui viennent”, avait estimé l’amiral Denis Bertrand, lors de la présentation, vendredi dernier, de l’exercice Marara 2017.

Ces rencontres de la sécurité visent clairement à renforcer le dialogue avec la population mais “c’est aussi l’occasion de diffuser de l’information”, comme cela a été rappelé hier.

Même si la communication officielle des services de Météo France sur les prévisions de la saison cyclonique n’est pas attendue avant le 23 octobre, “le risque climatique est fort”.

Demain et samedi, la brochure bilingue Alerte cyclonique, éditée et réimprimée par le haut-commissariat, sera largement distribuée.

Mais comme il a été précisé hier matin, ces “rencontres visent à faire découvrir les acteurs de la sécurité, tous les acteurs”.

Nombreux seront donc les stands, lors de ces deux journées de rencontres, mais aussi les animations, de prévention comme d’action.

Pêle-mêle, le public pourra s’informer sur la prévention routière, maritime, sur les vols, sur les divers métiers des acteurs de la sécurité. Les plus curieux pourront apprécier une reconstitution de scène de crime ou tenter d’en savoir plus sur les empreintes digitales.

Les plus contemplatifs pourront assister aux démonstrations des chiens antidrogue de la gendarmerie ou de la direction de la sécurité publique (DSP), voir la grande échelle des pompiers, déployée lors de ces journées.

En tout cas, l’œil du cyclone est en ligne de mire, acteurs de la sécurité en tête.  

Christophe Cozette

 

alerte cyclonique pierre masson

103
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Samedi se tient l’élection de Miss France. Selon-vous Miss Tahiti sera :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete