Alex du Prel repose dans sa propriété de la vallée de Paopao

    jeudi 16 mars 2017

    alex duprel

    Le salon du fare d’Alex et de Célia était aménagé en chapelle pour recevoir la famille et les quelques amis du journaliste venus lui dire adieu. (© Jeannot Rey/LDT)


    Décédé mardi matin à 8 heures à l’âge de 73 ans, le journaliste Alex du Prel créateur du magazine Tahiti Pacifique, a été inhumé hier vers 15 heures dans la propriété familiale située dans la vallée de Paopao, route des ananas, où il résidait depuis une trentaine d’années avec sa famille.

    Une cérémonie religieuse présidée par le diacre Patrice, aidé de quelques katekita de la paroisse Saint-Joseph de Paopao a débuté hier vers 14 heures, à l’intérieur du fare familial où étaient rassemblés la famille et quelques amis dont Albert Moux, l’actuel propriétaire du magazine. Une cérémonie simple, comme Alex les aimait, surtout en présence de ceux qu’il aimait et qu’il appréciait.

    Vers 14 h 30 le cercueil a quitté le salon de son fare transformé pour l’occasion en chapelle, et a pris la direction d’un petit plateau qu’Alex avait aménagé en vue d’en faire un jour sa dernière demeure. Une ultime prière a été prononcée, et quelques personnes dans l’assistance, sont intervenues pour apporter leur témoignage, leur vécu avec une personne, croquée sous un autre angle : “Alex c’était un homme de plume, mais c’était aussi un homme à tout faire, qui savait démonter un Caterpillar en panne et le remonter en bon état de marche”, explique Alain Druet un ancien employeur d’Alex.

    Alex du Prel était arrivé à Moorea début des années 80. Après un séjour à Bora Bora où il avait monté un petit hôtel, le Yacht-club, il s’était installé à Moorea avec Célia, sa femme, avec qui il a eu un enfant, Poema.

    Alex avait beaucoup de projets comme celui de faire une plantation de Opuhi sur ce terrain de la vallée de Paopao ; il a travaillé comme agent de maintenance pour le Bali Hai, puis s’est essayé au journalisme en devenant correspondant des Nouvelles de Tahiti à Moorea avant d’intégrer la rédaction à Papeete. Il venait de trouver sa voie : celle du journalisme, qu’il développa en créant Tahiti Pacifique. Sa suite, on la connaît.

    Alex du Prel repose aujourd’hui loin de tous les tracas d’une vie qu’il n’avait de cesse que de commenter, avec pertinence, parfois avec acidité… Hier, l’apaisement était bien palpable tout autour de lui, seuls les amis et la famille étaient là, pas de personnalité, pas de politique, et c’est ce qu’il avait souhaité.

    Bonne route Alex !

     

    De notre correspondant Jeannot Rey

     

    Plus d’informations dans notre édition du jour ou au feuilletage numérique

     

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Votez pour votre candidate préférée à Miss Tahiti 2017 :

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete