Habillage fond de site

All In One à l’assaut du concours Hip Hop International

vendredi 20 janvier 2017

all in one

Le groupe All In One se prépare à représenter les couleurs du fenua aux sélections françaises du concours Hip-Hop International, le 2 avril, en métropole. Les danseurs comptent tout donner pour atteindre la grande finale internationale, qui se jouera en août, à Las Vegas. (© DR)

 

C’est un défi de plus, mais d’envergure, pour ce groupe qui n’a qu’un an d’existence. All In One, sorti vainqueur du Upa Nui 2016, a décidé de se présenter au concours Hip Hop International, “le plus grand concours de danses hip-hop chorégraphiées”, souffle Manava Akau, leader et chorégraphe du groupe.

Afin d’avoir l’opportunité de fouler la scène de la grande finale qui se disputera à Las Vegas – leur objectif ! –, les danseurs ont deux étapes à franchir.
La première se déroulera le 2 avril, au Zénith d’Orléans. Il s’agit des qualifications françaises.

“Il faut qu’on soit dans les dix meilleures équipes pour pouvoir être qualifiés pour la finale, qui aura lieu à Paris le 3 juin, explique Manava Akau. Et ce sont les trois premiers qualifiés lors de cette finale qui représenteront la France à Las Vegas.”

Ce projet, ces jeunes d’à peine 20 ans y croient et se donnent les moyens de le réaliser. S’ils mettent un point d’honneur à répéter tous les jours, leur force passe également par la création d’une “dream team”.

Pour la petite histoire, “je faisais partie d’un groupe avant, les Knight Riders, qui avait gagné Upa Nui et un concours en France aussi, raconte Manava Akau. Puis j’ai décidé de faire mon propre groupe en recrutant de nouveaux danseurs, et on s’est lancé le défi de remporter le concours Upa Nui avec cette nouvelle équipe, ce qu’on a réussi. Maintenant, pour la France, j’ai recruté d’autres danseurs de groupes concurrents au Upa Nui. Donc pour partir en métropole, on a les meilleurs danseurs de Tahiti !”

 

Budget de 4,5 millions de francs

 

Si All In One est composé d’une dizaine de danseurs, ce ne sont que huit d’entre eux qui partiront pour les qualifications et sept pour la finale, budget oblige. “On a un budget prévisionnel de 4,5 millions de francs pour les deux étapes en métropole, reprend le leader. Pour le moment, on a réussi à récolter à peu près 700 000 F en faisant des shows et des ventes de plats. On a fait des demandes de dons, des demandes de sponsors, on devrait avoir une subvention, mais on recherche encore de l’argent. Donc on aimerait faire un appel à toutes les personnes qui peuvent nous aider ou qu’elles nous prennent au moins un plat lorsqu’on fera nos prochaines ventes.
Ça serait bien parce qu’on ne va pas juste en touristes, on va vraiment à une grande compétition, c’est le plus haut niveau en danse chorégraphiée. En plus, le comité organisateur m’a dit que c’est la première fois qu’un groupe français hors métropole participe au concours.”

Leur prochaine vente de plats, du poulet au citron avec un jus pour 1 000 F, se fera le 4 février.

 

V.H.

 

 

196
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Faut-il le retour d'une maternité à Taravao ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete