Habillage fond de site

Alzheimer : savoir reconnaître les premiers symptômes

lundi 24 septembre 2018

L’association Polynésie Alzheimer organise une fois par mois des cafés mémoire, où les familles de malades peuvent échanger. (© archives LDT)

L’association Polynésie Alzheimer organise une fois par mois des cafés mémoire, où les familles de malades peuvent échanger. (© archives LDT)

À l’occasion de la journée internationale de la maladie d’Alzheimer, demain au fenua, l’association Polynésie Alzheimer s’installe dans le hall et dans l’amphithéâtre du centre hospitalier de Taaone, à Pirae, pour une journée d’informations sur la maladie et celles apparentées. Plusieurs conférences auront lieu en matinée.

Teraireia Raffin, neuropsychologue du vieillissement, interviendra dès 9 heures dans l’amphithéâtre. Cette spécialiste sera accompagnée de la neurologue, Louise Watrin, qui parlera du diagnostic et du centre de la mémoire. Georges Nahei, conseiller technique de la cellule protection des personnes en perte d’autonomie à la Direction des solidarités de la famille et de l’égalité, parlera de la situation sociale des personnes âgées en perte d’autonomie.

La question de la situation juridique des personnes âgées en perte d’autonomie sera aussi évoquée. C’est Philippe Neuffer, membre du conseil d’administration de l’association des juristes de Polynésie, qui exposera sur le sujet.

Depuis sa création en 2013, l’association Polynésie Alzheimer n’a de cesse d’informer la population sur cette maladie. L’association organise aussi régulièrement des formations destinées aux aidants, afin que la prise en charge et l’accompagnement de leurs proches malades soit améliorée.

Depuis 2014, l’association propose tous les mois des activités pour informer et former les bénévoles, les aidants et les personnels de divers secteurs, à la prise en charge et à l’accompagne- ment de personnes dépendantes ou en perte d’autonomie. La maladie d’Alzheimer, dite neurodégénérative, se caractérise par le déclin progressif et irréversible des cellules nerveuses, qui va entraîner des pertes de mémoire et d’autres capacités intellectuelles assez graves pour interférer avec la vie quotidienne.

Le symptôme précoce le plus courant de la maladie d’Alzheimer est la difficulté à se souvenir des informations récemment apprises, car les changements dus à la maladie commencent généralement à se produire dans la région du cerveau impliquée dans l’apprentissage.

Actuellement, la maladie est incurable. Mais des traitements pour ralentir la progression de la maladie ou en diminuer les symptômes existent.

En Polynésie, 500 malades diagnostiqués sont déclarés à la CPS mais, selon l’association, qui se base sur les chiffres de l’organisation mondiale de la santé (OMS), le nombre de Polynésiens concernés serait cinq fois plus important.

 

Jen.R

Alzheimer programme

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete