Habillage fond de site

Ambiance… entre l’Autorité de la concurrence et le gouvernement

jeudi 15 décembre 2016

ROHFRITSCH Mérot

(© archives LDT)

 

“Nous avons de très bonnes relations avec le gouvernement, il n’y a qu’un ministre avec lequel c’est problématique”, disait hier Jacques Mérot dans nos colonnes hier. Nous voulions alors savoir ce que pensait le président de l’Autorité polynésienne de la concurrence (APC) de la critique du gouvernement vis-à-vis de l’avis rendu par l’autorité qu’il préside.

Avis produit en urgence, à la demande de l’exécutif, concernant le texte de la réforme de la perliculture (initié par Teva Rohfritsch).

Le moins qu’on puisse dire, c’est que cette déclaration de Jacques Mérot a fait réagir l’exécutif. “Les propos de M. Jacques Mérot mettent en cause personnellement M. Teva Rohfritsch. Le gouvernement désapprouve particulièrement le procédé”, déclare la présidence, qui n’a visiblement pas apprécié non plus que le président de l’APC dise dans nos colonnes que “ce projet de loi a été fait sous l’influence des lobbies, comme ça se fait en métropole ou ailleurs.

C’est le mode de fabrication des textes.” Une remarque d’ordre général, en somme.

Mais du côté de la présidence, on considère que “les propos de M. Jacques Mérot (…) remettent donc en cause les décisions du conseil des ministres et des élus, ce qui n’est pas acceptable”. Ambiance.

 

Y.R.

 

À lire aussi :

La réforme de la perliculture adoptée

 

 

1
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

À l'approche de Noël, êtes-vous attentifs à la qualité des jouets achetés ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete