Un an pour devenir agriculteur à Papenoo

    mardi 8 novembre 2016

    La formation a débuté par une présentation à la mairie, en présence du maire, des représentants du service de l’emploi, de la formation et de l’insertion professionnelles (Sefi) et du centre  de formation. (© Jean-Luc Massinon)

    La formation a débuté par une présentation à la mairie, en présence du maire, des représentants du service de l’emploi, de la formation et de l’insertion professionnelles (Sefi) et du centre de formation. (© Jean-Luc Massinon)

     

    Sans emploi hier encore, dans un an, ils seront agriculteurs. C’est tout le mal que l’on peut souhaiter aux neuf jeunes de Papeno’o qui viennent de débuter leur formation en agriculture.
    Réunis hier dans la salle des mariages de la mairie annexe, les stagiaires se sont vu rappeler le programme de cette année d’apprentissage. Les seize semaines de formation vont s’articuler entre des cours théoriques et de la pratique. Au cours des deux prochains mois, les stagiaires alterneront la classe et le fa’a’apu.

    Sept formateurs de Doceo les encadreront dans des modules divers. D’abord, sur un terrain mis à disposition par l’association Turuma, sur le plateau de Atohei, les jeunes vont commencer par la fabrication d’un abri de jardin.
    Ils vont découvrir plus généralement l’agronomie, qu’ils mettront en pratique dans la préparation des sols. Les techniques d’agriculture seront orientées vers le maraîchage pour rapidement produire des légumes. Il sera également question de fruits et de produits vivriers locaux, comme les tubercules et les bananes.

    Mais les stagiaires recevront des connaissances en élevage, notamment pour la conduite d’une petite exploitation de poules pondeuses.
    Lors de cette formation, il sera abordé les techniques de transformation des produits afin que ces futurs agriculteurs puissent se diversifier en proposant des confitures, des jus ou encore des chutneys.
    Les jeunes vont aussi apprendre les bases de la commercialisation et de la gestion. Tous feront pour commencer un bilan de leurs compétences et de leurs ambitions pour élaborer chacun leur projet personnel. Chacun devra également faire, selon ses possibilités, un petit fa’a’apu chez soi afin de lancer leur propre production.

    Par la suite, les stagiaires seront placés en situation chez des agriculteurs professionnels de la commune. Et à l’issue, la mairie s’est engagée à leur mettre à disposition un lopin de terre dans la vallée de Papeno’o.
    Le tavana qui les encourage est certain qu’il y a des besoins. Vetea Avaemai leur a donc demandé beaucoup de sérieux afin de devenir les futurs agriculteurs de la commune qui pourront produire du bio, fournir la cantine de l’école et vendre les fruits de leur labeur en bord de route.

    Le président et la trésorière de l’association Haapaianoo a haa se sont dit soulagés de la mise en place de cette formation piloté par le service de l’emploi, de la formation et de l’insertion professionnelles (Sefi).
    Dans le cadre de ce CAE rénové (formation pratique et théorique), les stagiaires recevront une indemnité selon leur situation familiale, qui va de 65 à 90 000 F par mois.

    J.-L.M.

     

     

    capture-decran-2016-11-08-a-10-43-03

        Edition abonnés
        Le vote

        Selon vous, que faudrait-il faire pour améliorer les transports en commun ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete