Habillage fond de site

Un an ferme pour homicide involontaire

jeudi 30 août 2018

prison

(© archives LDT)

J.M. a été condamné, mardi, à trois ans de prison dont deux avec sursis pour homicide involontaire sur la personne d’un camarade de bringue. Le 27 décembre 2015, à Pueu, trois hommes commencent à boire vers neuf heures du matin. En début d’après-midi, ils décident d’aller au ravitaillement, empruntant la fourgonnette de fonction du prévenu, ouvrier dans le bâtiment.

L’un d’entre eux s’installe sur une glacière à l’arrière, où rien n’est prévu pour un passager : ni siège, ni ceinture de sécurité, ni même une poignée à laquelle s’accrocher. Il a chaud et ouvre la porte latérale. Quelques kilomètres plus loin, il tombe de la fourgonnette sur la chaussée et meurt d’un traumatisme crânien sévère. J.M., paniqué et déjà connu pour plusieurs délits routiers, s’enfuit à pied mais se rendra aux gendarmes quelques heures plus tard.

La procureure de la République a qualifié l’affaire de “nouveau drame de la beuverie ordinaire”. Le prévenu a fait état de ses remords, assuré qu’il avait cessé de boire, indiqué qu’il avait été licencié pour faute grave (il n’avait pas le droit d’utiliser le véhicule pendant ses jours de congé) et qu’il avait présenté ses excuses à la famille de la victime. Elle avait requis quatre ans de prison dont deux ans ferme, il sera finalement condamné à trois ans d’emprisonnement, dont deux avec sursis et mise à l’épreuve de trois ans. Il a également interdiction de représenter le permis de conduire pendant un an. Le tribunal n’a pas prononcé de mandat de dépôt et laissé au juge d’application des peines la possibilité d’aménager la peine de prison pour cet homme qui a une famille à charge.

 

C.P.

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete