Un an ferme requis pour avoir cassé les côtes de son épouse

    vendredi 7 octobre 2016

    ferme

    (Photo : archives/LDT)

     

    Un an de prison ferme a été requis, hier, par l’avocat général, à l’encontre d’un homme de 35 ans jugé en appel pour avoir passé à tabac son épouse en février 2012, à Huahine.

     

    De retour d’une soirée de mariage où ils n’avaient cessé de se chamailler, le trentenaire avait vu rouge. Après avoir projeté sa compagne au sol, il lui avait porté des coups de pied, lui occasionnant deux fractures aux côtes. “C’est vraiment dû aux provocations qu’elle a faites envers moi (…) C’est la première fois que ça arrive à ce stade-là”, a-t-il tenté de se défendre après que le président lui ait rappelé que son casier judiciaire comportait cinq mentions, dont quatre pour des violences.

    J’ai demandé à plusieurs reprises le divorce mais ça n’est jamais passé”, a encore lancé le trentenaire, ajoutant que son épouse faisait toujours en sorte qu’ils ne se séparent pas. Ce qui a fait bondir l’avocat général : “J’ai presque entendu qu’elle était responsable de ses propres blessures. Les coups ont été portés avec une violence telle qu’elle a entraîné la cassure de deux côtes. C’est ce que je retiens. Tout le reste n’est que littérature.

    Le magistrat a donc réclamé la confirmation de la peine d’un an de prison infligée au prévenu par le tribunal correctionnel. Le jugement sera rendu le 17 novembre.

     

    J.-B.C.

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete