Habillage fond de site

Anavai et Manoa en tête des prénoms les plus choisis en 2018

dimanche 13 janvier 2019

 

Les registres d’état-civil de Papeete et Pirae offrent une vue d’ensemble des prénoms préférés par les couples.

Les registres d’état-civil de Papeete et Pirae offrent une vue d’ensemble des prénoms préférés par les couples.

 

  • Les couples restent créatifs pour leur nouveau-né, au profit essentiellement de prénoms polynésiens.
  • L’an passé, Anavai pour les filles et Manoa pour les garçons ont été les prénoms les plus choisis.
  • La petite Winry-Rockbell décroche la palme du prénom le plus original. Et Hakamanuovaihauhitimaumau celle du plus long…

Anavai, Ohana et Heiani pour les filles. Manoa, Keanui et Keahinui pour les garçons. Tels sont les deux tiercés gagnants des prénoms les plus choisis par les couples en Polynésie française en 2018. En 2017, Natihere et Keanu avaient remporté la palme. La consultation des registres d’état-civil des communes de Papeete et Pirae permet d’avoir une très large vue d’ensemble des prénoms préférés par les couples pour leur nouveau-né.

En effet, Pirae accueille la plus importante maternité du fenua dans l’enceinte du centre hospitalier de Taaone, et Papeete celles plus modestes des cliniques Paofai et Cardella.

Premier constat, comme les années précédentes, une immense diversité dans les prénoms tant masculins que féminins. Et surtout un choix ultra-majoritaire en faveur des prénoms d’origine polynésienne. Choix qui, au passage, s’affranchit des origines puisque nombre de couples popa’a, chinois, demis…décident d’opter pour un prénom tahitien.

Diverses raisons peuvent être envisagées : sentiment d’appartenance à une société pluriethnique d’identité polynésienne, signification souvent poétique des prénoms, musicalité incontestable de la langue tahitienne…

On note une préférence pour les prénoms comportant les phonèmes arii (roi), hei (couronne), here (amour), hina (déesse de la lune), here (amour), hiti (le rayon de lumière), mana (le pouvoir), manu (l’oiseau), poe (la perle), tama (l’enfant), tea (blanc), vai (la rivière).

Honneur aux filles, c’est Anavai qui remporte la palme, puisque treize bébés de 2018 portent ce prénom. Anavai devance Ohana (neuf bébés), Heiani  (sept bébés), Mihiau (six bébés) et Temehani dans le top 5. Suivent Hia’ai, Vaihani, Herehia, Manavai, Mila, Mihiarii, Hanatea, Nanihi, Poehere, Tauhani, Keanavai…. On retrouve également dans la liste des prénoms féminins polynésiens déjà très répandus et dont le succès ne faiblit pas. C’est le cas de Hinavai, Malia, Vaimiti, Heiata, Herenui, Kahaia, Lana, Vaiteani ou encore Manavai. Mais pas de Vaimalama sur le podium, peut-être l’année prochaine ?

Vive les H, les K et les M

Du côté des prénoms d’origine européenne, américaine ou asiatique, on peut citer Perle, Alice, Grace, Adélie, Sakura, Angélina, Kimberley, Nelly, Louka, Amélie, Julienne, Madeleine, Chloé, Espérance, ou encore Diane.

Du côté des garçons nés dans la capitale ou à Taaone, c’est le prénom Manoa qui monte sur la première marche du podium avec quatorze couples qui ont opté pour lui. Manoa devance Keanui (neuf bébés), et les deux prénoms phonétiquement très proches de Keahinui (huit bébés) et Keanu (sept bébés, déjà beaucoup choisi en 2017). Ils sont immédiatement suivis par Herearii, Manatea, Teheiarii, Manahere, Haumana, Hauarii. Les lettres H, K et M semblent très à la mode. Parmi les prénoms choisis par plusieurs couples, on retrouve également Ariitea, Raiarii, Tahaki, Enoha, Tamaterai, Hawaiki, Hoanui, Ariimana, Ariioehau ou encore Marama.

Si les prénoms tahitiens sont là encore ultra-majoritaires, ceux d’origine étrangère sont toutefois beaucoup plus nombreux que chez les bébés filles. On peut ainsi citer Nathan, Emmanuel, Ethan, Ryan, Jayden, Benjamin, Raphaël, Bryan, Jason, Elias, Kyle, Eliott, Léo, Calvin, Nolan, Samuel, Thibault ou encore Adam. Effet coupe du monde de football ou pas, on retrouve aussi quelques petits…Kylian, Antoine ou Paul ! Mais pas l’ombre d’un Didier, profonde injustice. De son côté, le « king » Rocky Gobrait sera probablement ravi d’apprendre la naissance d’un petit Elvis à Taaone…

Damien Grivois

  

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete