Angelina Jolie visite un centre d’enregistrement des migrants en Grèce

    jeudi 17 mars 2016

    Angelina Jolie, ambassadeur de bonne volonté du Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR), a rencontré jeudi des réfugiés syriens à Lesbos, la principale porte d’entrée en Europe des migrants en provenance des côtes turques toutes proches.

    Elle a assisté à Mytilène à la réunion hebdomadaire sur la coordination de l’aide à apporter aux quelque 4.800 migrants actuellement présents à Lesbos dans l’espoir de pouvoir poursuivre leur périple vers la Grèce continentale et l’Europe du Nord.

    Depuis près de deux semaines cependant, les migrants ne peuvent plus du tout sortir de Grèce, la frontière avec la Macédoine, au nord, étant désormais hermétiquement fermée. Quelque 45.000 personnes sont ainsi bloquées sur le territoire grec.

    L’actrice s’est ensuite rendue dans le centre d’enregistrement de Moria. Elle y a observé le processus d’enregistrement des nouveaux arrivés, et a rencontré des familles de réfugiés syriens, accueillie aux cris d' »Angelina ! » poussés par des migrants ravis de cette visite-surprise, a constaté l’AFP.

    La veille, elle avait visité le camp improvisé du Pirée, le grand port près d’Athènes, où vivent actuellement plus de 4.000 personnes, puis un autre à Eleonas, dans la capitale grecque, où les migrants sont hébergés dans des conteneurs, avant de rencontrer le Premier ministre Alexis Tsipras.

    La star américaine, qui a porté des vêtements sobres, de couleurs sombres, pendant toute sa visite, a quitté la Grèce après son passage à Lesbos, sans avoir fait de déclarations publiques.

    Dans un communiqué à l’issue de ce séjour, elle a dit « avoir hâte que le HCR soit en mesure d’améliorer son soutien aux autorités grecques » dans cette crise, et elle a « remercié le peuple grec pour sa compréhension et sa générosité », saluant également « les efforts des bénévoles et des organismes locaux ».

    Elle a souhaité que ces efforts « s’accompagnent d’une réponse internationale à la hauteur de la crise mondiale des réfugiés, ce qui inclut la fin du conflit en Syrie mais doit aller bien au-delà ».

    Mardi à Beyrouth, visitant d’autres camps de réfugiés à l’occasion du cinquième anniversaire du début du conflit syrien, l’actrice avait appelé à ne pas « laisser la peur prendre le dessus ».

    « Sa visite à Lesbos lui a permis de bien comprendre les besoins et les défis », a dit à l’AFP le porte-parole du HCR sur cette île, Boris Cheshirkov.

    Quelque 850.000 personnes sont entrées en Grèce à partir de la Turquie l’an dernier, et 143.000 de plus depuis le début de l’année.

     Agence France-Presse

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete