Habillage fond de site

Des antifas anti-Trump entretiendraient des liens directs avec Daech et Al-Qaïda

lundi 30 octobre 2017

Des liens croissants entre les “antifas” américains anti-Trump  et les terroristes de l’État islamique, selon un rapport du FBI. (© DR)

Des liens croissants entre les “antifas” américains anti-Trump et les terroristes de l’État islamique, selon un rapport du FBI. (© DR)

Une enquête confidentielle du FBI sur le violent mouvement de “résistance” dans les campus universitaires contre le président Donald Trump aurait conduit à une découverte alarmante : la collusion entre des anarchistes américains et des terroristes étrangers de l’État islamique et d’Al-Qaïda, selon un rapport confidentiel du FBI.

“Il y a des preuves accablantes qui montrent clairement qu’il existe des liens croissants entre les antifas américains anti-Trump et l’État islamique, ainsi que plusieurs groupes islamistes”, selon le rapport du FBI, qui a été remis au directeur intérimaire Andrew McCabe le 11 juillet 2017, et qui est publié pour la première fois dans un livre All Out War : The Plot to Destroy Trump écrit par Edward Klein, ancien journaliste à Newsweek et à New York Times Magazine.

Ce rapport du FBI montrerait les efforts des terroristes islamistes pour recruter des activistes radicaux américains anti-Trump.“C’est le plus grand défi pour les forces de l’ordre depuis le Weather Underground et le Black Panther Party”, dirait le rapport du FBI.

L’été dernier, le FBI a dépêché un groupe de travail en Europe pour surveiller les manifestations massives organisées par des groupes radicaux, comme le contingent allemand Antifaschistische Aktion, pour protester contre la présence du président Trump à la réunion du G20 en Allemagne.

“Le groupe de travail a couvert la réunion du G20 à Hambourg, a étudié les informations fournies par les autorités locales et en a déduit que des groupes anarchistes d’extrême-gauche s’étaient rendus en Allemagne et avaient pris part aux violences”.

“Il y a aussi des preuves de rencontres entre ces individus et des associés de l’État islamique. Il y a un besoin urgent de surveiller de près ces individus identifiés.”

Les agents envoyés par le FBI ont porté une attention particulière à un groupe d’anarchistes d’Oakland, une grande ville portuaire adjacente au campus de l’Université de Californie et de Berkeley, théâtre de plusieurs manifestations violentes.

“Trois responsables clés du groupe d’Oakland auraient rencontré à Hambourg un leader d’Al-Qaïda. Des informateurs ont déclaré que ces terroristes islamistes fournissaient des armes et des explosifs aux antifas  de Oakland“.

AFP

 

 

10
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Le Pays a lancé l'opération "plage propre", vous sentez-vous concernés ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete