Habillage fond de site

Appel à la grève lundi dans l’enseignement, les parents d’élèves appelés à s’organiser

jeudi 8 novembre 2018

 

Marie Pierre Lavie, Jimmy Lenoir, Terava Legayic, Diana Yieng Kow, Temarama Varney et Thierry Barrère des syndicats de l’Unsa éducation et du STIP appellent tous les professeurs, enseignants et non enseignants de l’éducation à les rejoindre devant le vice-rectorat lundi matin à 8 heures pour manifester leur ras le bol.

Marie Pierre Lavie, Jimmy Lenoir, Terava Legayic, Diana Yieng Kow, Temarama Varney et Thierry Barrère des syndicats de l’Unsa éducation et du STIP appellent tous les professeurs, enseignants et non enseignants de l’éducation à les rejoindre devant le vice-rectorat lundi matin à 8 heures pour manifester leur ras le bol.

L’Unsa Education et le Stip appellent l’ensemble du corps enseignant et non enseignant de l’éducation à manifester lundi matin à 8 heures devant le vice-rectorat. Ce mouvement de grève générale a pour but de contester le budget proposé par le ministre national, Jean Michel Blanquer, qui prévoit de nouvelles suppressions de postes dans l’enseignement. 

Lundi matin, la secrétaire générale de l’Unsa avec ses confrères syndicalistes Thierry Barrere, Temarama Varney, Terava Legayic, Jimmy Lenoir et Marie-Pierre Lavie vont demander au vice-recteur et à la ministre de l’éducation, Christelle Lehartel, de batailler, lors du débat budgétaire au parlement dans 15 jours, pour que la Polynésie ne soit pas, une nouvelle fois, impactée par ces suppressions de postes.

Selon les professionnels, il manque actuellement trente postes dans le premier degré uniquement pour pouvoir assurer les remplacements et quasiment autant dans le second degré.

« Trop c’est trop » c’est le message que souhaite faire passer l’ensemble des syndicats des enseignants et des non enseignants lundi matin aux instances du pays. Les syndicats seront reçus au vice-rectorat par le vice recteur et la ministre de l’éducation à 9h30 ce même jour.

Jeudi soir, dans un communiqué la Fédération des parents d’élèves appelaient les parents à prendre « leur disposition dans la prise en charge de leurs enfants » lors de la rentrée du 12 novembre. La fédération appelle aussi les chefs d’établissement « à assurer la continuité du service public » en ne refusant pas les enfants qui seront déposés par leurs parents lundi. « Aucun enfant ne pourra être refusé » prévient-elle.

Jen.R (avec B.P.)

 

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete