Habillage fond de site

Appel lancé en faveur d’un investissement plus massif dans les sciences océaniques

mardi 25 juin 2019

Les membres de la Communauté du Pacifique (CPS) ont pris un certain nombre de décisions marquantes, à savoir développer le Centre de la Communauté du Pacifique pour les sciences océaniques (CCPSO).

Les membres de la Communauté du Pacifique (CPS) ont pris un certain nombre de décisions marquantes, à savoir développer le Centre de la Communauté du Pacifique pour les sciences océaniques (CCPSO).

Les membres de la Communauté du Pacifique (CPS) ont, à l’occasion de la quarante-neuvième session du Comité des représentants des gouvernements et administrations (CRGA 49) et de la onzième Conférence de la Communauté du Pacifique, pris un certain nombre de décisions marquantes, à savoir développer le Centre de la Communauté du Pacifique pour les sciences océaniques (CCPSO), promouvoir la Plateforme de données océaniennes et demander aux bailleurs de fonds et aux partenaires d’investir plus massivement dans la recherche scientifique en vue d’évaluer les effets du changement climatique sur nos océans.

Dans son rapport, le Directeur général de la Communauté du Pacifique, Colin Tukuitonga, a souligné les importantes réalisations accomplies tout au long de l’année écoulée. Il a également félicité les membres et les agents de la CPS pour les efforts qu’ils ont réalisés afin de renforcer la stabilité de la Communauté du Pacifique et de recentrer l’action de l’Organisation sur ses priorités.

“Je suis ravi de pouvoir présenter des résultats aussi positifs au CRGA, car ils témoignent des énormes progrès accomplis au regard de la vision inscrite dans le Plan stratégique. Nos efforts sont clairement axés sur les priorités que nous avons définies et nos perspectives financières sont encourageantes. La CPS est désormais en bonne posture pour poursuivre son action stratégique au service des membres, qui oeuvrent en faveur du développement durable et de la prospérité de la région”, a-t-il déclaré.

 

Un Pacifique bleu durable

 

Parmi les autres temps forts du CRGA, notons les séances interactives sur le travail de la CPS dans le domaine de l’égalité sociale et sur le Centre d’étude des cultures et des arbres du Pacifique (CePaCT), ainsi que des présentations détaillées sur les activités menées par la CPS en matière d’éducation, les avancées concernant la Plateforme de données océaniennes et le CCPSO, pôle d’excellence de l’Organisation dans le secteur des sciences océaniques.

La quarante-neuvième session du CRGA a été suivie de la onzième Conférence de la Communauté du Pacifique.

Le Premier ministre des îles Cook, Henry Puna, a été accueilli en qualité de président de la Conférence pour la période 2019-2021. Il a ensuite prononcé un discours liminaire sur le thème de la conférence, dans lequel il a exprimé toute la confiance qu’il place dans les Océaniens, qu’il sait aptes et déterminés à construire un avenir durable pour la région : “Tous les peuples du Pacifique sont écologistes par nature. C’est inscrit dans notre ADN. En protégeant nos espèces et nos écosystèmes, nous préservons aussi le patrimoine culturel qui nous a été transmis et que nous lèguerons aux générations futures”.

La séance thématique a réuni des intervenants aussi prestigieux que Peter Thomson, envoyé spécial du secrétaire général des Nations unies pour les océans, et Gilles Boeuf, professeur à Sorbonne Université (Paris). Elle a été l’occasion d’aborder la question des sciences océaniques dans le contexte océanien, et d’attirer l’attention sur le rôle que devra jouer la CPS pour appuyer la vision d’un Pacifique bleu durable.

 

LDT

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Édouard Fritch veut que les personnes hospitalisées après un accident qu'ils ont causé, sous l'empire de l'alcool ne soient pas pris en charge par la CPS. Pensez-vous que ce soit une bonne mesure ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete